De nombreuses usurpations d'identité de sociétés d'investissements

©BELGAIMAGE

La FSMA met en garde les consommateurs. De nombreux escrocs se sont fait passer ces derniers mois pour des salariés de sociétés agréés pouvant offrir des investissements. Une pure escroquerie.

Ce lundi, c'est la journée européenne de la protection des données. Des données souvent usurpées comme le souligne encore la FSMA. Le gendarme des marchés et garant de la protection des investisseurs lance une mise en garde: de nombreux escrocs se sont emparés ces derniers mois de l'identité de sociétés afin de faire croire aux consommateurs qu'ils sont en droit de leur offrir des services d'investissements.

"Leur offre relève de la pure escroquerie", selon la FSMA qui appelle donc à la vigilance et à la vérification des données des sociétés avant d'entamer toute démarche.

Comment opèrent ces escrocs?

Lors de la prise de contact, ils affirment agir pour des sociétés qui disposent toutes les autorisations requises pour offrir des services d'investissements. "La première chose qu'ils vous disent quand on les contacte depuis la Belgique est de taper sur votre moteur de recherches le nom de cette société", explique un consommateur abusé. D'autres parlent même de site soi-disant lié à la Banque de France ou renvoyant au site d'une autorité prudentielle.

"Ces usurpations d’identité peuvent se rencontrer dans n’importe quel type de fraude à l’investissement." Certes la FSMA appelle à une vigilance accrue face aux investissements particuliers notamment en cryptomonnaie ou aux investissements miracles (donc soi-disant très lucratifs).

Pour éviter les pièges, la vérification des données s'impose (adresse postale, le site internet et sa date de création, les autorisations). Vigilance aussi si votre interlocuteur précise travailler pour une société belge, mais appelle via un numéro étranger.

La FSMA conseille aussi toujours de la contacter en cas de doute

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect