Degroof Petercam a 2 semaines pour proposer un plan anti-blanchiment

©Dieter Telemans

Degroof Petercam, un des principaux acteurs en Belgique dans le domaine de la gestion de patrimoine, est dans le collimateur de la Banque nationale (BNB).

L’autorité de contrôle du secteur financier estime que le gestionnaire de fortune prend trop à la légère la législation visant à combattre le blanchiment d’argent. Précisons-le d’emblée: il n’y a aucune indication selon laquelle l’établissement financier se serait livré lui-même à du blanchiment. Les reproches de la BNB visent surtout le respect des procédures et, dans une moindre mesure, des cas parmi la clientèle qui posent problème.

D’ici la mi-mai, la banque devra présenter un plan de lutte anti-blanchiment amélioré à la BNB.

Après avoir mené une inspection chez Degroof Petercam, la BNB a procédé à un audit approfondi de la structure interne de l’établissement.

Le rapport final liste toute une série de "recommandations". En clair, Degroof Petercam est sommée d’élaborer, pour la mi-mai, un plan d’action et un calendrier pour sa mise en œuvre effective, comme nous l’ont révélé plusieurs sources.

Une longue liste

La liste des obligations à respecter est longue. Elle commence par la désignation d’un "dirigeant haut placé" au sein du comité de direction ou de la direction effective, ainsi que d’un "anti-money laundering compliance officer".

Dans ce dossier, la banque se fait assister par l’antenne bruxelloise du célèbre cabinet d’avocats britannique, Linklaters.

"Procédure normale"

En réaction à nos informations, la porte-parole de Degroof Petercam, Alexandra Niehe, déclare ne pouvoir faire aucun commentaire sur les conclusions de la Banque nationale. "S’agissant de la procédure, nous pouvons confirmer cependant qu’un tel rapport de la Banque nationale prévoit que l’établissement financier doit présenter un plan d’action comprenant l’ensemble des mesures prises, ainsi qu’un calendrier de leur mise en œuvre. C’est la procédure normale, telle qu’elle s’applique à chaque établissement. Concernant le calendrier, nous ne pouvons rien dire."

Degroof Petercam déclare également ne pas pouvoir confirmer le recours au cabinet Linklaters.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés