Des taux négatifs appliqués pour certains clients pro de KBC

©Kristof Vadino

Depuis cet été, le bancassureur applique un taux négatif sur le compte épargne de certains clients institutionnels et personnes morales avec de grosses liquidités dormantes.

La semaine passée, ING Belgique annonçait sa décision d’appliquer un taux d’intérêt négatif (-0,5%) sur les comptes épargne crédités de plus de deux millions d’euros à partir du 1er janvier prochain. Une annonce qui avait fait grand bruit, l’enseigne étant la première des quatre grandes banques du royaume à prendre un tel virage.

En Belgique, KBC avait été la première à appliquer des taux négatifs à ses gros clients corporate sur les liquidités excédentaires investies via sa salle des marchés dès 2015. Depuis quelques mois, le bancassureur pratique également des taux négatifs avec certains clients institutionnels et personnes morales.

Ce jeudi, le site mijnkapitaal.be relayait l’exemple concret d’un client qui se verra appliquer un livret déficitaire à partir du 1er novembre prochain, dont le taux correspondra au taux de référence Eonia (Euro OverNight Index Average) moins vingt points de base, ce qui correspond peu ou prou à -0,67% actuellement. Il est question d’un montant supérieur à 250.000 euros dans ce cas.

Lire aussi | La valeur du temps

Invitée à réagir, KBC précise que ces taux négatifs sont appliqués au cas par cas à partir d'un certain volume de liquidités depuis cet été. "Nous tenons compte de tous les aspects de la relation client et adoptons une approche spécifique pour chaque client. Nous étudions dès lors chaque dossier individuellement, la situation varie selon chaque client et peut évoluer en fonction du temps."

"Nous étudions chaque dossier individuellement, la situation varie selon chaque client (...)"

Ainsi, un client qui verrait soudainement son compte crédité d’une grosse somme en raison d’une transaction commerciale ne devrait pas être concerné. Un taux négatif sera a contrario appliqué aux clients sans relation active avec la banque. Ceux-ci seront contactés par KBC afin de déterminer si un lien à part entière peut être noué ou leur proposer une autre solution.

KBC ajoute encore qu’elle n’a pas l’intention de procéder de la sorte auprès de ses clients particuliers.

D’autres grandes banques appliquent également des taux négatifs sur certains gros clients professionnels, mais le seuil à partir duquel c’est le cas varie en fonction des banques et des dossiers.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés