Deutsche Bank coupe dans sa banque d'investissement

Résultats inacceptables pour les actionnaires, grogne Christian Sewing, le patron de Deutsche Bank. ©EPA

Deutsche Bank annonce une réduction de ses activités dans la banque d'investissement après un premier trimestre marqué par une chute de 79% de son bénéfice net. Des emplois seront supprimés.

Christian Sewing, nouveau boss de Deutsche Bank  , est sous pression pour remettre le groupe sur les rails. La situation est difficile. Face aux chiffres du premier trimestre, il a parlé de résultats "inacceptables pour nos actionnaires". Il a estimé urgent "d'agir de manière décisive et d'adapter la stratégie". Comment? Voici sa première grande décision.

Deutsche Bank coupe dans sa banque d'investissement. Ce changement de cap était attendu avec le remplacement express de l'ancien PDG britannique John Cryan, le 8 avril, par l'Allemand Christian Sewing, après la chute de près de 30% du titre en Bourse depuis janvier et afin d'accélérer une sortie de crise.

La banque d'investissement était jadis la locomotive de la première banque allemande. Mais elle devenue un boulet avec une série d'affaires judiciaires. Aujourd'hui, la banque veut se recentrer sur la gestion internationale des paiements et le négoce des devises, où elle occupe encore une position dominante.

• Quels seront les changements?
→ Dans le conseil en restructurations, l'accent va être mis sur les clients européens de même que dans l'accompagnement d'émissions et le financement d'opérations, alors que la banque va réduire sa présence dans ces activités en Asie et aux Etats-Unis.
→ La distribution de crédits sera "notablement réduite" aux Etats-Unis, pour se recentrer sur l'Europe, ajoute Deutsche Bank. Enfin, certains compartiments du négoce sur les actions vont être arrêtés de même qu'une partie des services offerts à des fonds d'investissement.

"Nos racines sont en Europe - nous voulons offrir des solutions de financement globales aux entreprises et aux clients institutionnels" (Christian Sewing, patron de Deutsche Bank)

Christian Sewing, 47 ans, était responsable jusqu'à début avril de la banque de détail et des petites entreprises. Il aura donc pris à peine plus de deux semaines pour annoncer cette réorientation.

• Quelles seront les conséquences?

Le bénéfice net trimestriel chute de 79% à 120 millions d'euros... ©EPA

· Sur l'emploi. La réduction de taille dans la banque d'investissement va s'accompagner de suppressions de postes, que la banque ne chiffre pas. Selon certaines sources, il serait notamment question d'une réduction de plus de 10% de l'effectif américain. Toujours selon ces sources, la banque aurait déjà licencié cette semaine 400 banquiers américains. "Il semble que cela représente le début d'une longue série de réductions d'emplois."

· Sur les résultats. La banque de détail et des entreprises et la gestion d'actifs devraient, elles, générer durablement environ la moitié des revenus de l'établissement à partir de 2021, a encore annoncé Deutsche Bank.


Quid des chiffres trimestriels?

Ils ne sont pas bons.

Le bénéfice net s'est affiché en baisse de 79% à 120 millions d'euros entre janvier et mars, lors du dernier trimestre conduit sous la responsabilité de M.Cryan.
Les recettes ont chuté de 13% dans la banque d'investissement, et sont aussi en recul, mais plus léger, dans la gestion d'actifs, dont un cinquième du capital est entré en bourse, et la banque de détail, qui est en train de fusionner avec le réseau de la filiale Postbank.
Les coûts ont augmenté de 2% à 6,45 milliards d'euros sur un an, alors que la banque entend les réduire à moyen terme.

La banque n'a pas formulé de prévision de résultat pour 2018.


Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n