Deutsche Bank supprime ses bonus pour 2016

©Bloomberg

Deutsche Bank a signé avec la justice américaine un accord amiable de 7,2 milliards de dollars dans le dossier des subprime. L'impact sur son bénéfice du 4e trimestre s'élève 1,2 milliard en contre partie, la banque allemande réduit drastiquement sa politique de bonus.

Pas de bonus pour les vice-présidents, directeurs et directeurs généraux de Deutsche Bank à l'issue de l'exercice 2016. Telle est la décision de la banque alors qu'elle vient de parvenir à un accord avec les autorités américaines quant à une amende totale de 7,2 milliards de dollars. Avec cette amende, Deutsche Bank voit se clôturer l'enquête sur son rôle dans la crise des "subprime". 

Deutsche Bank avait déjà annoncé en décembre être parvenue à un accord de principe avec le département de la Justice américain (DoJ). Selon le régulateur, 4,1 milliards de dollars de la somme seront versés aux ménages américains lésés, notamment sous la forme de révisions des conditions de prêts.

Crédits toxiques

"Cette résolution tient Deutsche Bank responsable de conduite illégale et de pratiques irresponsables en matières de prêts, qui ont causé un dommage sérieux et durable aux investisseurs et au grand public", a commenté la ministre de la Justice sortante, Loretta Lynch. Les autorités américaines avaient annoncé en septembre qu'elles réclamaient 14 milliards de dollars à la Deutsche Bank, accusée d'avoir vendu en toute connaissance de cause entre 2006 et 2008 des crédits immobiliers toxiques convertis en produits financiers (RMBS).

Impact sur le bénéfice

Deutsche Bank anticipe un impact négatif de près de 1,2 milliard de dollars sur son bénéfice imposable du quatrième trimestre. "Compte tenu des autres procédures, il serait prématuré de dire qu'on a tiré un trait sur toutes ces questions", explique John Cryan, le président du directoire. "Pourtant, nous nous rapprochons de notre objectif qui est de pouvoir nous concentrer avant tout sur l'avenir plutôt que de devoir sans cesse tourner nos regards vers le passé".

Pas de Bonus

Pour limiter la baisse de ses résultats due au coût des litiges, Deutsche Bank a décidé de réduire drastiquement les bonus, rapportent des sources proches du dossier. Toutefois, si les vice-présidents, directeurs et directeurs généraux se voient pour 2016 privés de bonus, ils percevront des primes différées. Ces primes seront annulées et si le cours de l'action Deutsche Bank n'a pas augmenté de 30% dans les trois ou quatre prochaines années.

Un petit nombre d'employés, dont les fonctions sont jugées d'une importance exceptionnelle pour l'avenir de la banque, disposeront de primes à long terme, en partie constituées d'actions, pouvant être retenues pendant une période susceptible d'atteindre six ans, ont précisé les sources.

Credit Suisse

Egalement pointé du doigt par le DoJ pour son rôle dans la crise du subprime, le groupe Credit Suisse a lui finalisé un accord portant son amende à 5,3 milliards de dollars. L'établissement zurichois s'acquittera de son dû via un versement cash de 2,48 milliards de dollars et une indemnisation de 2,8 milliards aux investisseurs.

Cette amende clôt l'accord de principe signé entre la banque et l'autorité américaine le 23 décembre. Il met également un terme à toute enquête.   

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés