Dexia Israël rejette l'offre de reprise de Bank of Jerusalem

© Belga

Le conseil d'administration de Dexia Israël a rejeté l'offre de reprise de Bank of Jerusalem. La banque proposait 105 millions d'euros pour les 65,3% que Dexia détient dans sa filiale en Israël. Le processus de vente continue.

Le conseil d’administration de Dexia Israël a rejeté une offre de reprise qui avait été faite par Bank of Jerusalem, a indiqué une porte-parole de Dexia. "Le conseil d’administration a étudié le dossier en profondeur et a pris la décision de le rejeter", a-t-elle indiqué. Selon nos confrères du Tijd, Bank of Jerusalem avait mis sur la table fin mai, une offre de 105 millions d'euros, pour le rachat des 65,3% du capital que Dexia possède dans sa filiale en Israël. Le reste du capital est coté à la Bourse de Tel Aviv.


"Le processus de vente continue", indique-t-on chez Dexia qui souligne qu’il ne sagit pas d’un actif stratégique pour le groupe. La vente de cet actif ne fait pas partie des cessions qui avaient été exigées par la Commission européenne en échange des aides publiques accordées à Dexia au plus fort de la crise financière. Mais la banque franco-belge est confrontée depuis plusieurs mois à une vive polémique liée au fait qu’elle a octroyé par le passé des prêts aux colonies israéliennes. 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect