Dexia va réévaluer les augmentations salariales

Bloomberg ©Bloomberg

La hausse de salaire de certains dirigeants de Dexia fait tellement débat que la banque va relancer la discussion...

"Il n'y a pas de doute. Nous allons faire ce que les gouvernements demandent". C'est ce qu'a déclaré Karel De Boeck, le CEO de Dexia, jeudi matin, après avoir laissé entendre dans une interview que la banque résiduelle augmenterait le salaire des membres de sa direction, mais d'une manière créative. "Cela m'étonne énormément", réagissait le ministre des Finances Koen Geens aux déclarations de Karel De Boeck.

De rebondissement en rebondissement, il apparait donc que l'affaire des augmentations de salaire de 30% accordée aux dirigeants du groupe franco-belge va faire l'objet d'une nouvelle discussion. "Conformément aux contacts récents établis entre Dexia et les gouvernements belge et français, Dexia va réunir son comité des nominations et des rémunérations ainsi que son Conseil d'administration afin d'évaluer les décisions salariales", a déclaré le groupe franco-belge dans un communiqué. Et une réunion entre le ministre des finances de Belgique, Koen Geens, et Karel De Boeck, administrateur délégué de Dexia est prévue demain.

Koen Geens signalait mercredi que des contacts avaient été pris concernant la politique de rémunération de Dexia. Après en avoir discuté avec le CEO de Dexia, Karel De Boeck, et en concertation avec le Ministre français des Finances, Pierre Moscovici, le ministre allait demander au comité de rémunération et au conseil d'administration de Dexia de reconsidérer la politique de rémunération des membres du Comité de Direction.  

"Cet exercice doit tenir compte d’un sentiment éthique justifié dans la société, des règles plus strictes dans la nouvelle loi bancaire en matière de politique de rémunération des banques qui ont bénéficié d’un soutien exceptionnel des pouvoirs publics, et de la nécessité du besoin en talents courageux pour limiter au maximum pour la communauté les pertes dans la banque résiduelle", signale Koen Geens dans un communiqué.

Apprenant que Dexia comptait bien maintenir cette augmentation salariale, le secrétaire d'Etat John Crombez réagissait ce matin sur Radio 1: "Ils travaillent avec l'argent des impôts, donc, ce qu'ils en font doit être clair".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés