Dexia veut sortir de la cote avant la fin de l'année

©BELGA

Alors que le groupe bancaire résiduel Dexia fait part de la poursuite des discussions avec l'Europe et les Etats belge et français, il annonce convoquer une AG pour retirer ses actions de la cotation sur la Bourse de Bruxelles. L'action dévisse.

Dexia poursuit inlassablement sa tâche: réduire son bilan. Au cours du premier semestre, ce dernier s'est ainsi tassé de 15% à près de 135 milliards d'euros contre 159 milliards fin décembre. "Le 1er semestre 2019 a connu une accélération importante de la transformation du groupe", explique Wouter Devriendt, CEO, dans un communiqué.

Au cours des six premiers mois de l'année, le groupe bancaire en résolution a finalisé la vente de Dexia Kommunalbank Deutschland (DKD) en Allemagne. Il a également fermé une succursale en Espagne et lancé la transformation de la succursale new-yorkaise.

Autre changement: le groupe annonce la convocation d'une assemblée générale en vue de sa radiation de la cote. A l'annonce de ce retrait boursier, l'action dégringolait.  

Un portefeuille moins lourd

Wouter Devriendt, CEO de Dexia. ©Thierry du Bois

Côté actifs financiers, les cessions se sont poursuivies. "Nous avons accéléré notre programme de cessions d'actifs, qui s'est concrétisé par la cession de près de 7 milliards d'euros d'actifs en date du 5 septembre." Le groupe a pu profiter de conditions favorables de marché, en particulier aux États-Unis.

En termes de résultats, Dexia fait état d'une perte nette (part du groupe) de 546 millions d'euros. Ce résultat est composé:

> d'une perte de 151 millions d'euros attribuable aux éléments récurrents (en ce compris 59 millions de taxes et autres contributions);
> d'une perte de 112 millions liée à des éléments de volatilité comptable;
> d'une perte de 283 millions d'euros liée à des éléments non récurrents (à savoir DKD et les cessions d'actifs).  

Le produit net bancaire est de -279 milliards d'euros pour un résultat brut d'exploitation de -487 millions d'euros. "Il est impossible que Dexia soit un jour encore bénéficiaire", rappelait en mai dernier Wouter Devriendt...

Quid des garanties?

Autre élément important: quel est le niveau de liquidité de Dexia? Avec la réduction du bilan, l'encours des financements s'est aussi réduit (85 milliards d'euros). Le cash collatéral est, lui, en hausse compte tenu de la baisse des taux d'intérêt. Il est donc de 24,5 milliards d'euros.

"Le groupe ne recourt plus aux financements des banques centrales depuis septembre 2017", rappelle-t-il.  Fin juin, Dexia disposait de plus de 16 milliards de réserves de liquidité, dont 45% sous la forme de dépôts cash auprès de banques centrales. Son ratio de liquidité (court terme) est de 254%.

Retrait de la cote

Dans la foulée de la présentation de ses résultats, Dexia annonce la convocation d'une assemblée générale extraordinaire afin de se prononcer sur le retrait de la cote de ses actions. Cette assemblée est prévue le 16 septembre prochain. "Si ce retrait est validé, le conseil propose également de supprimer la forme dématérialisée des actions afin de rationaliser et de simplifier la gestion administrative de Dexia."

Depuis l’entrée du groupe en résolution ordonnée, les actions Dexia n’ont plus aucune perspective de se voir attribuer un dividende ou un boni de liquidation.

Actuellement, 1.948.984 actions Dexia sont admises à la négociation sur Euronext Bruxelles, soit 0,5% du capital de l'établissement. Le solde est dans les mains des Etats belge (52,78%) et français (46,81%).

"Depuis l’entrée du groupe en résolution ordonnée, les actions Dexia n’ont plus aucune perspective de se voir attribuer un dividende ou un boni de liquidation. Le plan de résolution, validé en décembre 2012 par la Commission européenne, est en effet sous-tendu par un principe de partage de fardeau (burden sharing) qui impose que toute amélioration de la situation financière de Dexia bénéficie aux seuls États."

 Dans un communiqué, le conseil d'administration du groupe parle d'un retrait de cotation "dans l'intérêt de la société". Il évoque l'impact positif sur les coûts et la liquidité offerte aux actionnaires.

Quelle démarche pour l'actionnaire?

Les actionnaires devront s'inscrire dans le registre des actions nominatives de Dexia qui est tenu sous forme électronique, comme les statuts le prévoient. Ils pourront se faire accompagner dans cette démarche.

Notons que la proposition de suppression de la forme dématérialisée des actions poursuit le même objectif de simplification que le retrait.

Cette mise au nominatif engendrera pour les actionnaires un coût dans un premier temps. Mais, elle leur permettra par la suite de conserver leurs actions sans frais de garde.

Ils garderont en outre la possibilité de vendre leurs actions de gré à gré ou sur le marché Euronext Expert Market.



Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect