Dividende en hausse pour UBS mais...

Bloomberg ©Bloomberg

UBS, en pleine phase de redéploiement de ses activités, a renoué avec les bénéfices en 2013 et a vu sa performance s'accélérer au dernier trimestre. La banque suisse va offrir un dividende en nette hausse,mais se montre prudente pour 2014.

Sur l'exercice annuel 2013, le bénéfice net d'UBS a atteint 3,2 milliards de francs suisses (2,5 milliards d'euros) contre une perte de 2,4 milliards l'année précédente, a indiqué le groupe dans un communiqué.

• A quoi UBS doit son retour dans le vert? Ce revirement s'explique en partie par une base de comparaison favorable, les résultats de la banque en 2012 ayant été lourdement grevés par l'amende qui lui avait été infligée par les autorités de régulation dans la cadre du scandale lié au manipulations du taux interbancaire Libor.

Mais la banque a également commencé à récolter les fruits du vaste redéploiement de ses activités, annoncé en octobre 2012.

• Son activité de gestion de fortune a affiché un bénéfice corrigé avant impôt de 2,4 milliards de francs suisses, en hausse de 17% sur un an, tandis que la gestion de fortune pour la région Amériques, qui est comptabilisée séparément, a réalisé un bénéfice ajusté avant impôt de 991 millions de dollars.

• Sa banque d'investissement, en pleine mutation, a de son côté affiché un bénéfice de 2,5 milliards de francs suisses.

Au dernier trimestre, UBS, le numéro un de l'industrie bancaire en Suisse, a vu sa performance s'accélérer, son bénéfice net s'établissant à 917 millions de francs suisses, contre 577 millions au troisième trimestre (+59%).

Dividende en hausse. Le conseil d'administration va proposer un dividende de 0,25 franc suisses par action, ce qui correspond à une hausse de 67% par rapport à l'année précédente.

Prévisions. Concernant ses perspectives pour les marchés financiers, la banque s'est montrée prudente, estimant que le rebond de l'activité et des volumes traditionnellement observé au premier trimestre pourrait ne pas se matérialiser, notamment en raison de la fragilité des marchés émergents.

Malgré ces défis, UBS a cependant dit s'attendre à ce que ces activités de gestion de fortune continuent à attirer de nouveaux afflux d'argent frais.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés