Publicité

En 20 ans, 10 banques ont versé plus de 218 milliards d'euros d'amendes

Depuis 2000, Bank of America a été la banque la plus souvent sanctionnée par des amendes. ©AFP

Bank of America est en tête du classement des banques les plus souvent sanctionnées depuis 2000. Cinq banques européennes, dont Deutsche Bank et BNP Paribas, sont dans le top 10.

Ces vingt dernières années, les banques ont régulièrement dû passer à la caisse. Les infractions les plus fréquentes qui leur ont valu des sanctions sont la commercialisation d'actifs toxiques, le non-respect de la réglementation de protection des investisseurs ou encore les abus dans le segment hypothécaire, selon le site BrokerChooser.

14 milliards
d'euros
L'amende la plus lourde - plus de 14 milliards d'euros - a été infligée à Bank of America pour la commercialisation d'actifs toxiques ayant contribué à la crise bancaires de 2008.

Les banques figurant dans le top 10 des établissements les plus sanctionnés ont dû verser quelque 218 milliards d'euros depuis 2000. Bank of America trône en haut du classement avec 251 amendes pour un montant total de plus de 70 milliard d'euros. Elle est suivie par JPMorgan Chase (179 amendes pour 30,3 milliards) et Citigroup (150 amendes pour 25,5 milliards).

5 banques européennes dans le top 10

Deutsche Bank, la première banque européenne du classement arrive en 5e position avec 73 amendes pour 15,5 milliards. BNP Paribas, 9e du classement, compte 18 amendes pour quelque 10 milliards d'euros.

"Cinq des banques les plus sanctionnées sont basées en Europe. Deutsche Bank, UBS, BNP Paribas et Credit Suisse ont accumulé ensemble 48,9 milliards d'euros d'amendes depuis 2000." La cinquième banque européenne du top 10 est la britannique NatWest Group.

La crise de 2008 a coûté cher

Sans surprise, la crise financière de 2008 a valu quelques grosses amendes à certaines institutions bancaires. L'amende la plus lourde a été infligée à Bank of America pour la commercialisation d'actifs toxiques ayant contribué à la crise. En 2014, elle a été condamnée à verser plus de 14 milliards d'euros.

JPMorgan a été sanctionné en 2013 pour les mêmes raisons. Pour elle, la facture s'est élevés à 11 milliards d'euros. UBS, de son côté, a dû verser près de 9,5 milliards pour violation des règles de protection des investisseurs.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés