Publicité

Explosion de la production de crédits hypothécaires fin 2019

©BELGA

Le nombre de crédits hypothécaires a explosé à la fin 2019 en raison de la fin du "woonbonus" en Flandre. Les emprunteurs ont également eu massivement recours au refinancement pour leur crédit hypothécaire.

Pas moins de 1.490.250 nouveaux crédits pour des particuliers ont été enregistrés en 2019, selon les chiffres du rapport annuel de la Centrale des crédits aux particuliers. 

Les crédits hypothécaires ont progressé de 29,8% sur l'année. Une augmentation qui peut toutefois grandement s'expliquer par le nombre de refinancements de prêt conclus l'an passé. Ceux-ci ont connu une croissance de 87,8% en 2019.

+69%
Production hypothécaire
La production de crédits hypothécaires a augmenté de 69% au cours du dernier trimestre 2019.

"C'est assez étonnant", commente un professionnel du crédit. "Les taux n'ont pas vraiment évolué au cours des derniers mois, ce qui signifie qu'il s'agit d'emprunteurs qui ont parfois attendu plusieurs années avant de se décider à renégocier leur crédit."

Hors opérations de refinancement, le nombre de nouveaux crédits hypothécaires a crû de 16,9% sur l'ensemble de l'année, et même de 69% au cours du dernier trimestre par rapport à la même période en 2018.

Cette hausse drastique de fin d'année est à mettre en relation avec l'annonce de la fin du "woonbonus" par le gouvernement flamand en octobre dernier. Avec cet avantage, les acquéreurs disposaient d'un régime fiscal favorable lors d'un emprunt pour l'achat d'une maison. Le woonbonus a été remplacé par une baisse des droits d'enregistrement, qui s'avère cependant moins avantageuse.

Avec l'annonce de la suppression de cette mesure au 1er janvier dernier, de nombreux emprunteurs ont avancé leur projet d'achat, de construction ou de rénovation pour encore pouvoir profiter de ce régime favorable.

Effet coronavirus incertain

La Centrale a par ailleurs recensé 134.610 nouveaux défauts de paiement au cours de l'année. Dans 125.852 cas, il s'agissait d'une première notification de défaut. On constate une hausse des défauts sur les prêts hypothécaires (+3,3%), mais une diminution a été observée pour les ouvertures de crédit (-14,4%).

+87,8%
refinancements
Les refinancements ont enregistré une croissance de 87,8% en 2019.

"Ces évolutions, souvent remarquables, sont en partie liées à la hausse ou à la baisse de la production de crédit elle-même pour cette forme de crédit", commente la Centrale. Les ouvertures de crédits sont ainsi moins à la mode depuis plusieurs années.

Pour l'année 2020, les pronostics sont plus risqués. Avec la pandémie, la production de crédits a fortement ralenti. "Nous avions enregistré un bon début d'année, mais la crise est ensuite passée par là", commente Marc Delforge, responsable commercial des crédits chez BNP Paribas Fortis. "En immobilier, nous partons du principe que les achats sont postposés, mais il faudra également voir dans quelle mesure le comportement des consommateurs va évoluer avec la période actuelle."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés