Filip Dierckx à nouveau hors jeu pour Belfius

Le régulateur aurait, à nouveau, des problèmes avec la candidature de Filip Dierckx à la présidence de Belfius. ©Wouter Van Vooren

Il est presque certain que Filip Dierckx ne succédera pas à Jos Clijsters comme président de Belfius. Le régulateur aurait, entend-on, à nouveau des problèmes avec sa candidature.

Près d’un an après que sa candidature comme potentiel nouveau président de Belfius a été écartée une première fois, il semble bien que Filip Dierckx se prenne une nouvelle porte dans la figure. Selon plusieurs sources, le banquier expérimenté, qui avait été présenté comme le candidat ayant les meilleures chances et bénéficiant du soutien de la banque publique, n’est plus en lice pour le poste.

Belfius a relancé, cet été, la recherche d’un successeur à Jos Clijsters, quelques mois à peine après que ce dernier a accepté de prolonger son mandat pour deux ans. Et Filip Dierckx avait, à nouveau, été considéré comme un des meilleurs candidats.

Il semble que le régulateur tique sur les circonstances de son départ de BNP Paribas Fortis.

Mais comme il y a onze mois, il y a des doutes sur le fait que Filip Dierckx ait des chances d’obtenir le feu vert de la Banque nationale de Belgique et de la Banque centrale européenne, qui doivent déterminer si les administrateurs et les dirigeants du secteur bancaire sont "fit and proper". Il est de tradition de tâter le terrain de manière informelle avant la sélection finale proprement dite. Au début de cette année, des problèmes s’étaient déjà posés au même stade du processus de sélection.

Potentiel conflit d'intérêts

Étant donné que Filip Dierckx n’a pas été inculpé, pas plus que les autres anciens cadres du groupe, dans le dossier pénal du groupe de bancassurance Fortis, il semble que le régulateur tique sur les circonstances de son départ de BNP Paribas Fortis.

Malgré tout, une solution serait en préparation, nous affirme une source.

En décembre de l'an dernier, on avait appris que Belfius le poussait à succéder à Jos Clijsters. Et Filip Dierckx a démissionné de BNP Paribas Fortis, quelques semaines seulement avant la date prévue pour sa pension. Certains estiment qu’il se serait rendu coupable, en tant que numéro deux de la banque, de conflit d’intérêts en participant à une réunion sur le groupe SD Worx dont il est président. Un conflit d’intérêts potentiel que Filip Dierckx a toujours nié catégoriquement.

D'autres candidats?

Qui d’autre pourrait prendre la présidence de Belfius? Peu d’autres noms ont circulé jusqu’à présent. La piste de Paul Lembrechts (ancien banquier et ex-CEO de la VRT) s’est vite dégonflée. Peter Vandekerchkhove (ex-BNP Paribas Fortis) a fait savoir qu’il n’était pas candidat. Le nom de Koen Hoffman, CEO du gestionnaire d’actifs Value Square, a également fait surface.

Malgré tout, une solution serait en préparation, nous affirme une source. Les personnes impliquées dans ce dossier n'étaient pas disponibles pour une réaction, ou se sont refusées à tout commentaire.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés