Fortis: la banque centrale néerlandaise savait depuis 2005

Nout Wellink

Le président de la Banque centrale néerlandaise, Nout Wellink, était au courant, dès 2005, des problèmes de gestion de Fortis. Ceux-ci avaient notamment été dénoncés par une ancienne commissaire de Fortis.

Le quotidien néerlandais NRC Handelsblad livre cette information en se basant sur le livre "De Kloof", écrit par Piet Depuydt. L'auteur s'est notamment entretenu avec Annemieke Roobeek, professeur d'université et commissaire chez Fortis jusqu'en 2005.

Selon cette dernière, les règles de bonne gestion n'étaient pas respectées par le bancassureur. Et en 2007, quand le ministère néerlandais des Finances a dû donner son feu vert à la reprise d'ABN Amro, Mme Roobeek a pointé du doigt les malversations financières à la tête du groupe.

"De Kloof" paraîtra en néerlandais le 30 septembre. L'auteur, Piet Depuydt, a travaillé pour l'hebdomadaire économique Trends. Il est désormais journaliste financier pour le quotidien NRC Handelsblad. Il raconte dans son livre l'histoire de l'improbable fusion en s'appuyant sur le passé de Fortis.

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés