HSBC discute avec Old Mutual de l'achat d'une part de Nedbank

La banque britannique HSBC a annoncé être en discussions exclusives avec l'assureur Old Mutual pour le rachat d'une part majoritaire de Nedbank, la quatrième plus grosse banque d'Afrique du Sud par les actifs

La banque britannique HSBC  a annoncé entrer en discussions exclusives en vue du rachat de Nebdank, la quatrième banque d'Afrique du Sud, à l'assureur anglo-sud-africain Old Mutual.

"Les discussions sont en cours et si elles se concluent favorablement, elles seraient conditionnées, entre autres, à l'obtention des autorisations réglementaires nécessaires", ajoute la première banque d'Europe dans un communiqué. De son côté, Old Mutual a annoncé avoir reçu une offre de HSBC portant sur 70% du capital de Nedbank, sans en préciser le montant.

HSBC Holdings constitue le candidat favori au rachat du quatrième établissement sud-africain Nedbank, et la transaction pourrait être annoncée ce lundi, rapportait dès hier le journal Financial Times, en citant une source proche des discussions.

La première banque européenne pourrait ainsi devancer sur ce dossier sa concurrente dans les marchés émergents, Standard Chartered, alors que Nedbank pourrait être la dernière grande banque sud-africaine dont la prise de contrôle par un groupe étranger soit autorisée par les autorités de régulations d'Afrique du sud, ajoutait le quotidien.

Nedbank est contrôlée par l'assureur Old Mutual qui est en pleine réorganisation stratégique.

En juillet, Sky News avait rapporté que HSBC pourrait déposer une offre de rachat sur Nedbank dans le cadre d'une transaction d'un montant potentiel de 3,4 milliards d'euros, et que pour être conseillée dans ce dossier la banque britannique avait mandaté la banque d'investissement Lazard.

K.T. avec Reuters.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés