ING et KBC suspendent leur politique de dividende

KBC, le groupe bancaire dirigé par Johan Thijs, suit la recommandation de la BCE en suspendant sa politique de dividende. ©BELGA

À la demande de la BCE, les banques européennes mettent entre parenthèses leur politique de dividende. C'est déjà le cas de KBC, d'ING et de Rabobank.

KBC revoit sa politique de dividende. Le bancassureur répond de la sorte à la recommandation de la Banque centrale européenne. Vendredi, la BCE a demandé, en effet, que les établissements de crédit ne versent pas de dividendes au moins jusqu'au 1er octobre et ne prennent aucun engagement en matière de dividendes pour les exercices 2019 et 2020. Le rachat d'actions en vue de rémunérer les actionnaires est aussi déconseillé.

La rumeur d'une telle mesure circulait depuis quelques jours.

De ce fait, le groupe retire de son agenda de la prochaine Assemblée générale le point sur la distribution d'un dividende final (brut) total 2019 de 2,5 euros par action. Il rappelle qu'un dividende intérimaire de 1 euro a déjà été versé au mois de novembre.

Fin du rachat d'actions

Pour l'heure, le groupe ne dit pas encore si le versement de ce dividende final sera purement et simplement annulé ou s'il sera reporté. La décision sera prise en octobre prochain.

Outre le dividende, KBC annule son programme de rachat de 5,5 millions d'actions propres.

Solidité avérée

"Nous estimons que les institutions financières doivent aussi faire preuve de solidarité et nous voulons prendre nos responsabilités pour aider à résoudre la crise", indique Johan Thijs dans un communiqué. Le CEO du groupe ajoute: "Comme toujours, nous adoptons une position très prudente et conservatrice, même si nos solides positions en matière de capitaux et de liquidités nous permettent de faire face à des scénarios extrêmes."

Nous estimons que les institutions financières doivent aussi faire preuve de solidarité et nous voulons prendre nos responsabilités pour aider à résoudre la crise.
Johan Thijs
CEO de KBC

Le groupe affichait fin 2019, un ratio de solvabilité CET1 de 17,15 %. Les ratios de liquidité SFR et LCR étaient respectivement de 136% et 138%.

Précisons, enfin, que l'assemblée générale de KBC, prévue le 7 mai, se déroulera de manière virtuelle. Quant à l'Investor Day de Prague, il sera reporté après le 17 juin.

ING suit le mouvement

D'autres banques européennes ont également répondu à la requête de la BCE. C'est le cas notamment des néerlandaises Rabobank et ING . Cette dernière annonce donc également la suspension du versement de son dividende jusqu'au mois d'octobre.

Le point sera également retiré de l'ordre du jour de l'AG. "En outre, ING ne prévoit pas de verser un acompte sur dividende à partir des résultats de 2020 et examinera toute nouvelle annonce de dividende après le 1er octobre 2020", lit-on dans un communiqué.

Année noire pour les dividendes

Outre les banques, de nombreuses entreprises ont déjà aussi annoncé une révision de leur politique de dividende. Bpost, EVS, Umicore ou encore la BNB ont revu leurs intentions en matière de distribution du dividende en 2020.

 

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés