ING grimpe en Bourse sur des résultats meilleurs que prévu

©ANP XTRA

Le groupe bancaire a dégagé un résultat net sous-jacent en hausse de 26,7% là où les analystes attendaient une baisse. Le titre a pris 8,20% sur la journée.

Les activités d’ING en Belgique se portent bien. Le Luxembourg y compris, elles ont dégagé un résultat brut sous-jacent de 512 millions d’euros au 2e trimestre contre 387 millions un an auparavant. Cette forte croissance s’explique en grande partie par une réduction de coûts unique de 116 millions d’euros et par les 30 millions de gains issus de la vente de la participation dans Visa. En dehors de ces éléments, la progression du résultat atteint 7,3%.

Le total des prêts accordés aux clients en Belgique a augmenté de 2,3 milliards d’euros au cours du 2e trimestre pour atteindre 89,6 milliards d’euros. Par contre, les dépôts se sont contractés de 0,7 milliars à 97,7 milliards. La croissance de 0,9 milliard dans la banque de détail a été plus que contrebalancée par un déclin de 1,6 milliards dans le "wholesale banking" (banque de gros).

©ING

 

Résultat net multiplié par quatre

Globalement, le groupe ING a dégagé à l’issue du 2e trimestre un résultat net sous-jacent de 1,42 milliard d’euros en hausse de 26,7% d’une année sur l’autre et de 68,3% par rapport au premier trimestre. Il fait nettement mieux que ce que les analystes attendaient : une baisse du résultat à 1,06 milliard. De quoi redonner le sourire au titre de la banque qui a repris 8,20%, à 10,18 euros après avoir lâché un peu plus de 4% la veille.

Tous nos segments d’activité ont délivré une bonne performance contribuant au solide résultat sous-jacent d’ING Bank de 2 milliards d’euros.
Ralph Hamers
CEO d'ING

ING explique ce résultat par une croissance continue des prêts, des marges saines et une amélioration des performances dans les marchés financiers. Il a aussi été influencé par la plus-value dégagée lors de la vente de la participation dans Visa.

Au final, le résultat net d’ING s’envole de 262% passant de 358 millions au 2e trimestre 2015 à 1,3 milliard d’euros un an plus tard.

Au cours du premier semestre, le groupe de services financiers a attiré 650.000 nouveaux clients dans la banque de détail et 350.000 clients ont choisi ING comme banque de référence.

Le groupe bancaire va distribuer un dividende intérimaire de 0,24 euro par action inchangé par rapport à celui de l’an passé.

Notons, enfin, que le ratio des fonds propres durs est passé de 12,9% à fin mars 2016 à 13,1% à l'issue du deuxième trimestre.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés