Publicité
Publicité

ING s'est trouvé un nouveau CEO

Steven van Rijswijk remplacera Ralph Hamers à la tête d'ING à partir du 1er juillet. ©ANP

Issu du sérail, Steven van Rijswijk remplacera, à partir du 1er juillet, Ralph Hamers à la tête du groupe bancaire néerlandais.

ING a trouvé un successeur à son directeur général Ralph Hamers, qui quitte le groupe pour diriger le banque suisse UBS. Membre du comité exécutif et "chief risk officer", Steven van Rijswijk le remplacera à partir du 1er juillet en tant que CEO et président du comité exécutif.

Âgé d’une cinquantaine d’années et de nationalité néerlandaise, l’heureux élu est issu du sérail.

Le nouveau CEO a rejoint le groupe bancaire batave en 1995 et a occupé des positions variées au sein de l'institution dans des départements comme les fusions et acquisitions et les marchés actions, entre autres. En 2012, il a été désigné comme responsable des clients corporate. Il a rejoint le comité exécutif de l’établissement en 2017.

Procédure de sélection

"Avec près de 25 ans chez ING, dont trois au sein de la direction, Steven a démontré qu'il avait la bonne combinaison d'expérience, de compétences en leadership et de compréhension approfondie de nos activités pour conduire ING dans la prochaine phase de notre orientation stratégique", a souligné Hans Wijers, le président du conseil de surveillance dans un communiqué.

ING signale que la procédure de sélection pour trouver un nouveau "chief risk officer" est en cours. En attendant un successeur, c’est le directeur financier d’ING qui en assumera les responsabilités.

Rémunération

Le nouveau patron d'ING ne va pas gagner beaucoup plus que son prédécesseur. C'est le résultat de la nouvelle politique de rémunération pour la direction du groupe financier.

Il fait toutefois un bond en avant considérable par rapport à son poste précédent de directeur des risques. L'ancien CEO d'ING Ralph Hamers a perçu un salaire de base de 1,75 million d'euros en 2019. À cela s'ajoute une rémunération variable liée aux performances d'environ 266.000 euros. Son successeur touchait un salaire de base d'un peu plus de 1,2 million d'euros et a bénéficié d'une rémunération variable de 195.000 euros.

Au début de l'année, ING a augmenté de 1,5% le salaire de base de l'ensemble de la direction, en partie sur la base d'un ajustement à l'inflation.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés