JP Morgan ploie sous les frais juridiques

EPA ©EPA

JPMorgan Chase fait état d'une perte nette au troisième trimestre, imputable en partie aux provisions passées pour régler des litiges juridiques. La banque a accusé une perte nette de 380 millions de dollars, soit 0,17 dollar par action. Hors exceptionnels, son bénéfice par action s'est inscrit à 1,42 dollar.

JPMorgan Chase & Co , la première banque américaine par les actifs, a fait état vendredi d'une perte nette au troisième trimestre après avoir inscrit dans ses comptes 9,2 milliards de dollars (6,8 milliards d'euros) au titre des frais juridiques, en incluant les provisions censées couvrir le coût de futurs accords amiables.


La banque accuse ainsi sur le trimestre juillet-septembre une perte nette de 380 millions de dollars, soit 0,17 dollar par action, un résultat à comparer à un bénéfice net de 5,71 milliards (1,40 dollar par action) sur la période correspondante l'an dernier.

Hors frais juridiques et reprise de réserves, le groupe affiche un bénéfice de 5,82 milliards de dollars, soit 1,42 dollar par action.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S anticipait un BPA de 1,20 dollar sans qu'il puisse être établi dans l'immédiat si ce montant est comparable au bénéfice courant publié.

La perspective de lourdes charges liées aux poursuites judiciaires et aux enquêtes visant la banque pèsent sur son cours de Bourse depuis plus d'un an, notamment après la découverte en mai 2012 de lourdes pertes sur des produits dérivés.

"Si nous prévoyons que nos frais juridiques diminuent et reviennent à la normale avec le temps, ils pourraient rester volatils au cours des prochains trimestres", déclare le PDG Jamie Dimon dans un communiqué.

En Bourse, l'action JPMorgan affichait jeudi soir une hausse de 19,45% depuis le début de l'année, alors que l'indice KBW des valeurs bancaires gagne 23,44%.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés