JPMorgan va-t-elle choisir Paris pour remplacer Londres ?

©Bloomberg

La banque américaine JPMorgan pourrait transférer 200 personnes à Paris en marge du Brexit. Le numéro deux du groupe aurait rencontré le gouverneur de la Banque de France.

Il y a près d'un an, Jamie Dimon, patron de JPMorgan vantait le mérite des mesures du gouvernement Macron pour attirer en France les multinationales. "Paris est une destination bien séduisante pour tous les secteurs d'activités, dont les services financiers," déclarait-il alors.

Rien d'étonnant dès lors à voir la banque américaine affirmer aujourd'hui qu'elle envisage de transférer 200 personnes de Londres à Paris; de quoi faire face au Brexit. Ce transfert "n'est pas encore acté mais fait l'objet d'intenses discussions entre les pouvoirs publics français et le management de la banque", lit-on dans "Les Echos.

La banque américaine "a commencé à chercher des locaux pour accueillir ces nouveaux transfuges, possiblement dès l'année prochaine, dans l'hypothèse où Londres n'obtiendrait pas de période de transition pour quitter l'Union européenne."

La question aurait notamment été abordée ce mercredi lors d'une rencontre entre le numéro deux de la banque, Daniel Pinto, et le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, à l'occasion des rencontres Paris Europlace, à New York.

Alors que le gouvernement n'a de cesse de relayer le message "France is back" en mettant en avant les réformes entreprises auprès des dirigeants économiques et financiers internationaux, Paris est passée devant Francfort pour le nombre des postes dans les services financiers qui seront relocalisés en Europe continentale après le Brexit, selon une enquête Reuters.

Une source de l'entourage du ministre avait précisé en janvier que le gouvernement tablait sur un objectif de 3.000 postes relocalisés à Paris à l'horizon 2019.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content