"KBC a battu le marché sur presque tous les points"

KBC était la seule valeur du Bel 20 dans le vert ce mardi midi. ©BELGA

KBC, qui a livré un bulletin trimestriel supérieur aux attentes, entend toujours verser un coupon supplémentaire de 2 euros à la fin de l'année, si la BCE le permet.

Les impondérables des marchés. Voilà que KBC publie des résultats trimestriels nettement supérieurs aux attentes, ce qui en temps normal aurait permis à son action de prendre l’ascenseur vers les étages supérieurs, mais la glissade des technos, lundi à Wall Street, a plombé l’ambiance en Europe ce mardi.

Du coup, le titre ne gagnait que 1,6% en matinée, ce qui donne une progression de 15% tout de même depuis le début de l’année, contre 9,2% pour le Bel 20.

"Une lueur d’espoir commence à poindre au bout du tunnel."
Johan Thijs
CEO de KBC

Bonne surprise, donc, avec des revenus totaux de 1,93 milliard d’euros, en hausse de 7% en glissement trimestriel, là où les analystes anticipaient un chiffre de 1,86 milliard. Mais c’est surtout au niveau du résultat net de 557 millions d'euros que l’écart impressionne, tant par rapport au consensus (314 millions) qu’au regard de la perte de 5 millions d'euros du premier trimestre de l’an dernier.

Provisions

Explication: outre la bonne marche de certaines activités, le groupe de bancassurance a repris des réductions de valeur sur crédits à hauteur de 76 millions d’euros. Notons que les provisions collectives encore comptabilisées au titre de la crise du coronavirus s'élèvent à 757 millions d'euros à fin mars 2021.

"Une lueur d’espoir commence à poindre au bout du tunnel", a résumé Johan Thijs, le CEO de KBC.

"KBC a battu le consensus de 34% grâce à de meilleurs revenus (avec des résultats très solides dans l’assurance non-vie), de meilleures commissions, des coûts plus faibles et un coût du risque plus bas", résume Kepler Cheuvreux, qui reste toutefois à "réduire" sur la valeur avec un objectif de cours de 50 euros.

"Depuis le début de l’année, l’action a sous-performé l’indice européen du secteur bancaire de 14%, mais elle a gagné 8% depuis le 15 avril, lorsque le consensus a mis à jour les prévisions de revenus."
Martina Matouskova
Analyste chez Jefferies

Pression sur les bénéfices

Martina Matouskova, de Jefferies ("acheter"; 76,3 euros), note, pour sa part, que presque chaque ligne (du compte de résultat) s’est révélée supérieure aux estimations. "Depuis le début de l’année, l’action a sous-performé l’indice européen du secteur bancaire de 14%, mais elle a gagné 8% depuis le 15 avril, lorsque le consensus a mis à jour les prévisions de revenus."

Un bémol du côté de Bloomberg Intelligence, qui souligne que les révisions du consensus devraient être modérées, "la pression sur les bénéfices devant revenir plus tard dans l’année."

Ajoutons que, comme prévu, KBC distribuera un dividende de 44 centimes par action le 19 mai. Et qu'il a toujours l’intention de verser un coupon supplémentaire de 2 euros vers la fin de l’année, si la BCE lève ses restrictions en la matière.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés