KBC cherche une solution pour les plus de 50 ans

©BELGA

Avec la digitalisation du secteur bancaire, la question est de savoir quel rôle les employés plus âgés de KBC pourront encore jouer dans ce monde digital.

Le vieillissement du personnel du bancassureur KBC en Belgique frappe l’entreprise de plein fouet. Sur son effectif d’environ 13.000 employés, 4.400 ont 51 ans ou davantage. Avec la digitalisation galopante du secteur bancaire, la banque a hâte d’embaucher de nouveaux profils spécialisés dans l’IT. La question est de savoir quel rôle les employés plus âgés pourront encore jouer dans ce monde digital, et s’ils pourront se recycler.

La direction et les syndicats de KBC Belgique se préparent à des négociations sociales concernant ces collaborateurs. Celles-ci devront déboucher, possiblement d’ici l’été, sur un plan d’aménagement de fin de carrière flexible, nous dit-on, lequel sera intégré dans une nouvelle CCT relative à la sécurité d’emploi.

Plusieurs trajectoires

Il se peut que l’actuel plan Minerva, lancé il y a quatre ans, serve de point de départ. Celui-ci offre aux collaborateurs plus âgés plusieurs trajectoires, dont celle d’opter délibérément pour une fonction à temps partiel et/ou un poste moins élevé dans la hiérarchie. Autre option envisageable: se replacer hors de l’entreprise, auquel cas KBC octroierait une compensation salariale.

4.400
KBC compte 4.400 travailleurs sur 13.000 âgés de 51 ans ou plus.

Chez KBC, les syndicats ne semblent pas enclins à abandonner totalement le principe de l’ancienneté, voulant que le salaire augmente avec l’âge. ING Belgique, mais également la Banque nationale, ont décidé de permettre à une partie de leurs plus de 50 ans de rester chez eux en conservant une partie de leur salaire. Ce qui n’est certainement pas le scénario de prédilection des syndicats.

 "Des régimes de sortie où les employés sont payés pour rester chez eux ne sont pas du tout à l'ordre du jour", précise la direction de la banque. "De plus, une fausse impression est donnée selon laquelle KBC était engagé dans un exercice majeur, ce qui n'est pas non plus le cas."

La banque ne constitue pas un cas isolé. "Environ 36% des employés du secteur bancaire ont plus de 51 ans", confirme la fédération belge du secteur financier. Febelfin tâte avec les syndicats les possibilités d’une approche sectorielle pour les employés plus âgés, mais l’on n’en est encore qu’aux balbutiements.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content