KBC dépasse amplement les attentes

©BELGA

Il était dit que KBC annoncerait des résultats "solides", et c'est le cas. Le bancassureur a bénéficié d'une augmentation des volumes de prêts et dépôts.

KBC annonce des revenus totaux trimestriels de 2,013 milliards d'euros, contre 1,526 milliard un an plus tôt. Les revenus nets d'intérêts sont de 1,092 milliard (1,056 au 2e trimestre 2014), et apparaissent meilleurs que prévu. Le bénéfice net est de 666 millions d’euros pour le 2e trimestre, un chiffre doublé sur un an et lui aussi meilleur qu'estimé (557 millions, selon le consensus de 18 analystes...):

  • 528 millions d’euros pour la division Belgique
  • 127 millions d’euros pour la division République tchèque
  • 68 millions d’euros pour la division Marchés internationaux
  • -57 millions d’euros pour le Centre de groupe

Le bénéfice par action est de 1,56 euro (67 cents un an plus tôt).

Le groupe explique sa performance par l'augmentation des volumes de prêts et dépôts dans la quasi-totalité de ses marchés. Pour la Belgique, KBC note une progression des prêts de 1%, et une augmentation des dépôts de 2%.

"La tendance trimestrielle est due à l’augmentation des revenus issus de nos activités de prêt et à la diminution des coûts de financement", note le groupe de bancassurance, soulignant néanmoins que le résultat a été "en partie contrebalancée par la baisse des revenus d’intérêts générés par la salle des marchés et les pertes sur opérations de couverture liées au refinancement de prêts hypothécaires en Belgique au cours des derniers trimestres".

Le résultat net des instruments financiers grimpe, lui, de 44 à 179 millions d'euros.

La persistance de taux d’intérêt bas reste cependant un défi pour l’ensemble du secteur financier.
Johan Thijs
CEO de KBC

Les ventes de produits d'assurance non vie sont en hausse sur un an, mais les produits vie accusent un recul d’assurance vie à taux d’intérêt garanti.

Le total des actifs sous gestion a atteint 204 milliards d’euros.

• L'Irlande. KBC indique par ailleurs avoir revu ses indications de réductions de valeur sur prêts et créances pour l’Irlande: celles-ci sont désormais orientées "vers le bas de la fourchette précédemment annoncée de 50 à 100 millions d’euros pour 2015 ainsi que 2016".

• Les capitaux propres s’élèvent à 17 milliards d’euros, en hausse de 500 millions par rapport au début d’année. Concernant la solvabilité, le le ratio common equity est de 16,7%. Pour la liquidité, le ratio LCR est de 130% et le ratio NSFR, de 126%.


 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect