KBC n'échappera pas au couperet du Covid-19

"Dans les mois à venir, nous devrons aussi mettre les bouchées doubles sur tous nos principaux marchés pour aider nos clients à traverser cette période difficile", indique Johan Thijs, CEO de KBC. ©REUTERS

Le bancassureur KBC, qui présente ses résultats trimestriels mi-mai, affirme qu'il sera affecté par l'impact de la pandémie du coronavirus.

Ventes massives de certaines catégories d'actifs, forte augmentation de la volatilité, la pandémie du coronavirus n'épargne pas les marchés financiers. Et face à la détérioration des perspectives économiques, la Banque centrale européenne, qui applique une politique monétaire sans précédent, a prié les banques de s'armer contre les turbulences.

400 millions
euros
KBC estime l'impact du coronavirus à 400 millions d'euros sur la valeur de ses actifs financiers.

Dans le chef de KBC , on affirme que toutes ces mesures ne sont pas indolores. "Toutes les tendances mentionnées influenceront défavorablement les instruments financiers à la juste valeur (FIFV) dans les résultats de KBC Groupe au 1er trimestre 2020", lit-on dans un communiqué. Le bancassureur ajoute que la valeur de ses actifs financiers sera affectée à hauteur de près de 400 millions d'euros.

"La combinaison d'un certain nombre d'éléments déterminés par le marché, comme la nette contraction du marché des actions, l'élargissement des écarts de crédit et la baisse des taux d'intérêt à long terme, aura un impact sur les instruments financiers à la juste valeur de KBC et se traduira par une FIFV négative de près de 0,4 milliard d'euros."

Mettre les "bouchées doubles"

L'impact sur le portefeuille crédits reste lui encore indéterminé. "Nos charges de crédit au premier trimestre de 2020 seront principalement caractérisées par des réductions de valeur pour pertes de crédit en Belgique sur un nombre de dossiers d'entreprises"

"Dans les mois à venir, nous devrons aussi mettre les bouchées doubles sur tous nos principaux marchés pour aider nos clients à traverser cette période difficile."
Johan Thijs
CEO de KBC

"Dans les mois à venir, nous devrons aussi mettre les bouchées doubles sur tous nos principaux marchés pour aider nos clients à traverser cette période difficile", indique Johan Thijs, CEO. 

Il ajoute que la banque reste solide avec un ratio de solvabilité (CET1) de 17,15 %, pour des ratios de liquidité NSFR et LCR de respectivement 136 % et 138 %.

Dividendes suspendus

Répondant aux recommandations de la BCE, KBC avait déjà annoncé le 30 mars suspendre la distribution d'un dividende de 2,5 euros. Certes un dividende intérimaire de un euro avait déjà été versé en novembre. KBC n'a jusqu'ici pas précisé si la distribution du solde était suspendue ou annulée. 

Par ailleurs, comme convenu avec le gouvernement, KBC s'est également engagé à soutenir ses clients professionnels ou particuliers qui rencontrent des difficultés pour rembourser leurs crédits.

Relire notre article: KBC prévoit un impact sur les pertes de crédit dans les prochaines années 

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés