KBC va fermer 39 agences à Bruxelles et en Flandre

©Kristof Vadino

Face à l'explosion de l'utilisation des canaux numériques, KBC va procéder à la fermeture de plusieurs agences, pendant que d'autres seront totalement automatisées.

KBC a annoncé ce mardi la fermeture de 39 agences dans la capitale, en Communauté germanophone et en Flandre. Vingt-deux de ces bureaux sont déjà 100% automatisés. Cette décision a été prise "en raison du nombre relativement limité de transactions (qui) y sont effetuées et de la proximité suffisante des alternatives KBC".

Parallèlement, 37 agences bancaires disposant de personnel vont devenir 100% automatiques, ajoute le bancassureur. Le réseau CBC n'est pas affecté par ces changements et conserve ses 84 agences en Wallonie.

615
agences
Une fois les fermetures effectives, KBC disposera encore de 615 agences dans le pays (dont 84 sous l'enseigne CBC).

Ces fermetures n'impliquent pas de licenciement, précise KBC, qui redéploie les travailleurs concernés au sein d'autres agences ou dans son centre KBC Live. Fin mai, ce dernier comptait 545 employés, dont 80% étaient issus du réseau d'agences.

Transformation numérique

Avec cette annonce, KBC poursuit sa mue numérique. Une transformation qu'elle affirme mener en fonction du comportement de ses clients. Fin mars, 56% de ceux-ci effectuaient leurs opérations bancaires exclusivement par canaux électroniques, souligne-t-elle.

Il y a dix jours, l'établissement présentait avec faste Kate, l'intelligence artificielle qui conseillera ses clients via l'application numérique. A cette occasion, Johan Thijs, le CEO du groupe répétait que le réseau d'agences était inévitablement appelé à se réduire, mais pas à disparaître.

Ces nouvelles fermetures et transformations interviendront d'ici le premier trimestre 2021. KBC comptera alors 531 agences (dont 328 avec du personnel) à Bruxelles, en Flandre et en Communauté germanophone, sans compter les 84 agences wallonnes de CBC.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés