Publicité
interview

"L'emploi dans les banques va encore diminuer"

Rik Vandenberghe ©Thierry du Bois

Les banques belges n’ont que ce mot-là à la bouche: le cost-cutting. Toutes veulent soigner leur efficacité, relever leur rentabilité. Comment les banques vont-elles s’y prendre ? Vont-elles réduire l’emploi ? Relever leurs tarifs bancaires ? Réponse avec Rik Vandenberghe, CEO d'ING Belgique et président de Febelfin.

Ce midi, nous avons reçu Rik Vandenberghe, le patron des banquiers belges. On a parlé avec lui de la rentabilité des banques et de l'emploi. Voici ses réponses.

L’emploi va-t-il diminuer dans les banques belges dans les années à venir ?

Il a déjà diminué par le passé. Au cours des 13 dernières années, l’emploi dans le secteur bancaire a diminué de 15.000 postes.
La digitalisation est de plus en plus grande, entre 2013 et 2014, le nombre d’utilisateurs du ‘mobile banking’ a doublé en Belgique. Cela met une pression sur l’emploi, c’est clair. La réponse est donc oui.  

Sait-on déjà dans quelles proportions ?

Non, chaque banque doit faire son exercice.

"La rentabilité des banques en Belgique au cours des dernières années a été de 5% en moyenne sur les fonds propres. Or, pour pouvoir continuer à soutenir l’économie, il faudrait une rentabilité plus proche de 10%. Donc la rentabilité des banques belges est trop faible et il faut y travailler."

Les autres questions des internautes et les réponses de Rik Vandenberghe en vidéo:

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés