L'Espagne veut assainir Bankia

© AFP

Alors que le gouvernement de Rajoy doit présenter vendredi sa nouvelle réforme du système bancaire, un plan doit tenter de renflouer Bankia.

Le gouvernement espagnol et la Banque d'Espagne préparent un plan d'assainissement de Bankia qui comportera des changements radicaux au sein de la direction de la banque, ont déclaré lundi à Reuters des sources gouvernementales et de la banque centrale.

 Rodrigo Rato a annoncé ce lundi sa démission comme président de BankiaLe président du gouvernement Mariano Rajoy a dit lundi que son gouvernement présenterait en détail une nouvelle réforme du système bancaire vendredi, précisant que l'argent public pourrait être mobilisé pour aider les banques mais en dernier recours seulement. Il a ajouté que cette réforme n'aurait pas d'incidence sur le déficit public.

La première réforme que Mariano Rajoy avait soumise en février n'avait pas convaincu les marchés que les banques avaient correctement évalué leurs pertes due à l'éclatement de la bulle immobilière.

"Le plan est finalisé par le ministère de l'Economie et par la Banque d'Espagne; il comportera des changements majeurs dans la direction", a dit une source gouvernementale.

Elle a ajouté que le gouvernement espagnol approuverait vendredi les principes gouvernant la création de holdings destinées au cantonnement et à la vente d'actifs immobiliers douteux.

Comment aider Bankia?

Une source de la Banque d'Espagne a dit de son côté que le plan destiné à Bankia prévoit "la possibilité de renforcer le bilan par le biais de cessions d'actifs".

Bankia regroupe 10% environ des dépôts en Espagne et est très exposée au secteur immobilier local, qui a implosé durant la crise financière.

El Pais écrit lundi que le renflouement de Bankia comporterait un prêt de plusieurs milliards d'euros garanti par l'Etat et à un taux proche de 8%.

Toujours selon El Pais, les besoins de financement de Bankia et de sa société-mère Banco Financiero y de Ahorros (BFA) pourraient représenter de cinq à dix milliards d'euros.

Bankia et la Banque d'Espagne se sont abstenu de tout commentaire sur ces derniers points.

Bankia avait dit à la banque centrale qu'elle pouvait remplir les critères de provisionnement des pertes immobilières sans argent public ou sans fusionner avec une autre entité, s'en tenant ainsi à sa stratégie d'autonomie. Mais les investisseurs sont d'autant plus sceptiques sur cette stratégie que la banque a publié la semaine dernière ses comptes de 2011 sans qu'ils soient audités.

Vers 09h45 GMT, l'action Bankia cédait 5,17% à 2,328 euros alors que l'indice regroupant les valeurs bancaires européennes perdait 0,33%.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés