L'IPO de Belfius et l'épine Arco sur la table du kern

©Photo News

Pour l'entrée en bourse de Belfius, il faut l'accord du gouvernement fédéral. Une décision qui pourrait tomber ce vendredi, mais qui est liée au difficile dossier Arco.

L’introduction en bourse de Belfius sera incontestablement l’événement financier de l’année. Mais pour que Belfius rentre en bourse, il faut l’accord de son propriétaire. La décision n’est pas dans les mains du management de la banque mais bien dans les mains du gouvernement. Selon nos informations, le gouvernement pourrait donner son approbation pour cette opération d’envergure ce vendredi. "Tout est prêt en tout cas", explique une source.

L'IPO de Belfius en 6 questions

Alors que chez Belfius, on bosse depuis des mois pour peaufiner les détails de l’entrée en Bourse, au niveau politique, ça bloque. En cause, le dossier Arco et le remboursement des coopérateurs asséchés par la déroute de Dexia. Explications >

Mais il est peu probable qu’un "go" sorte du kern de ce matin tant que le dossier Arco n’est pas réglé. Pour rappel, cet été, le gouvernement s’est accordé pour l'argent obtenu grâce à l'introduction en bourse de Belfius soit utilisé pour rembourser les coopérateurs d’Arco. Selon des sources gouvernementales, l'Europe accepterait qu’une compensation soit accordée aux coopérateurs, mais le montant doit être "proportionnel".

Ainsi, l'Europe accepterait un maximum de 200 millions d'euros, soit un tiers du montant que le gouvernement veut octroyer. Le Premier ministre va aujourd'hui informer ses ministres des discussions que son cabinet a eues avec Beweging.net. Il a été convenu que l'ex-ACW doit également apporter sa contribution pour indemniser les coopérateurs. En attendant, le temps est compté pour l’IPO de Belfius.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content