Publicité
Publicité

La Banque nationale a un matelas de 4 milliards

La Banque Nationale dispose de réserves financières suffisantes pour amortir le choc, a priori hypothétique, d’une faillite conjuguée de la Grèce, de l’Irlande et du Portugal. Les actionnaires minoritaires restent sceptiques.