La BCE pourrait prolonger la suspension des dividendes des banques

En mars dernier, la BCE avait demandé aux banques de la zone euro de ne pas rétribuer leurs actionnaires avant le mois d'octobre ©Photo News

La BCE, l'autorité de supervision des banques de la zone euro, devrait leur demander d'être raisonnables jusqu'à la fin de l'année au moins concernant le versement de dividendes.

La Banque centrale européenne (BCE) pourrait demander aux banques de la zone euro de ne pas verser de dividendes avant 2021, indique l'agence Reuters. En mars dernier, l'institution monétaire avait enjoint à ces banques de ne pas rétribuer leurs actionnaires avant le mois d'octobre, et ce, afin de conserver suffisamment de capitaux pour faire face à la crise qui s'annonçait.

2021
La BCE devrait demander aux banques de ne pas verser de dividende avant janvier 2021.

Cette demande de suspension concerne également les rachats d'actions propres. Les banques recevront prochainement de nouvelles directives, a ainsi signalé Kerstin af Jochnik, superviseur de la BCE.

Le Conseil européen du risque systémique, dirigé par la présidente de la BCE Christine Lagarde, s'est déjà prononcé en faveur de cette suspension de versement de dividendes et de rachat d'actions propres jusqu'à la fin de l'année.

Hésitations de BNP Paribas

En Belgique, KBC, ING et Belfius avaient rapidement indiqué qu'elles suivraient cette recommandation. La question était plus sensible chez BNP Paribas Fortis, qui est sous le contrôle exclusif du groupe français. Celui-ci n'entendait initialement pas renoncer à gâter ses actionnaires.

BNPPFortis devait ainsi transférer 1,9 milliard d'euros vers Paris, ce qui avait suscité un certain émoi en Belgique. Le gouvernement fédéral belge, plus gros actionnaire du groupe français avec 7,7% des parts entre les mains de la SFPI, avait mis la pression sur la banque, avant que celle-ci ne renonce à cette rétribution.

Le même débat a secoué le monde de l'assurance après la demande de l'EIOPA, l’autorité européenne du secteur, aux compagnies de faire preuve de la même prudence. Ageas avait néanmoins décidé de ne pas suspendre ce versement, mais de procéder en deux temps.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés