La Fondation Degroof Petercam récompense l'I.A.

Bayes Impact fait le pari de mettre l'intelligence artificielle au service de l'emploi.

L'entreprise Bayes Impact obtient le prix de la fondation d'un montant d'un million d'euros. L'ONG met l'intelligence artificielle au service de l'emploi.

Selon une croyance populaire, l'intelligence artificielle tue le travail humain. Bayes Impact veut en prendre le contrepied. Cette ONG française, fondée en 2014, a fait le pari de mettre la puissance des algorithmes au service de la création d'emploi.

Avec un certain succès: en France, la plateforme gratuite et open source qu'elle a développée, Bob, a déjà accompagné quelque 230.000 demandeurs d'emploi. À partir de leurs données, la machine leur propose des stratégies qui leur permettront de marier leurs aspirations et leurs compétences avec les opportunités que propose le marché de l'emploi. L'organisation n'est active en Belgique que depuis l'année passée, mais elle a déjà conclu un accord de collaboration avec Actiris, l'office régional bruxellois de l'emploi.

230.000
demandeurs d'emploi
En France, Bayes Impact a accompagné quelque 230.000 demandeurs d'emploi depuis sa fondation en 2014.

Sélectionnée parmi 68 projets

Pour la soutenir dans son développement, la Fondation Degroof Petercam lui décerne son prix annuel. L'ONG a été sélectionnée parmi 68 projets issus des différents marchés où opère la banque. Une distinction qui récompense des solutions favorisant l'emploi en tablant sur un renforcement des compétences, la promotion de l'esprit d'entreprise et l'amélioration de l'accès au marché de l'emploi.

Le prix s'élève à un million d'euros, étalé sur cinq ans. Le lauréat bénéficie, par ailleurs, de l'expertise de la banque privée au cours de cette période.

Deux autres projets sont également récompensés. L'école belge de codage Becode et l'incubateur français de métiers à impact social Ticket for Change se voient gratifier d'une prime de 50.000 euros chacun.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés