La fusion entre Crelan et Axa Banque est-elle sur la sellette?

En octobre dernier, Crelan reprenait Axa Banque pour 540 millions d'euros. ©Photo News

On savait la fusion entre les deux banques Crelan et Axa retardée de 6 mois, officiellement à cause de la pandémie de coronavirus. Aujourd'hui, il semblerait que la BCE ait certaines questions au sujet de l'opération. De son côté, Crelan balaie d'un revers de main plusieurs affirmations.

La Banque centrale européenne (BCE) a remis un avis négatif sur la reprise d'Axa Banque  par Crelan. La fusion est donc sur la sellette, lit-on dans le magazine Trends qui se fonde sur des sources anonymes. 

Pour pouvoir s'opérer, toute fusion entre deux établissements bancaires doit recevoir l'aval du régulateur qu'est la BCE.

Les points négatifs

La BCE semble tiquer sur plusieurs points. Selon elle, Crelan ne serait pas suffisamment solide financièrement pour effectuer cette acquisition. Des questions sont aussi soulevées quant à l'intégration IT nécessaire. Enfin, côté gouvernance, certains administrateurs du Crelan ne satisferaient pas aux conditions de la BCE.

Crelan a jusqu'à la fin de l'année pour répondre aux inquiétudes de la BCE.

Crelan réagit

À la publication, Crelan a indiqué ne pas avoir été consulté pour la rédaction de cet article "qui présente plusieurs contrevérités factuelles et des informations obsolètes qui ne peuvent être expliquées en détail pour des raisons de confidentialité".

Certes Crelan affirme procéder à des ajustements notamment sur les modalités de fonctionnement de la future entité fusionnée depuis le début 2020; et ce en concertation avec les régulateurs. La question de l'ICT est également indiquée comme centrale dans cette opération, mais l'évolution du dossier, qui demande l'intervention d'experts, a été retardée du fait des effets de la pandémie.

15
%
"Après l'acquisition d'AXA Banque, selon les derniers plans de capitalisation, le CET1 dépassera encore les 15%, ce qui fera de la banque fusionnée l'une des meilleures de la classe."

Quant à la solidité financière, Crelan affirme être suffisamment capitalisée. Elle a fait état d'un résultat positif au cours des quatre premiers mois de l'année et détient un ratio CET1 très solide (21,3%). "Après l'acquisition d'AXA Banque, selon les derniers plans de capitalisation, le CET1 dépassera encore les 15%, ce qui fera de la banque fusionnée l'une des meilleures de la classe", affirme-t-on au sein de la banque.

Dernier point: la gouvernance. Elle est appelée à évoluer avec l'opération. En attendant, le comité de direction de Crelan a déjà été renforcé par un nouveau CFO et un nouveau CIO.

Il y a quelques jours, on apprenait déjà que la fusion Crelan-Axa Banque prendrait au moins 6 mois de retard. La raison invoquée était alors la pandémie du Covid-19.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés