La ministre De Sutter pas très rassurante sur bpost banque

"J'ai été informée peu de temps avant vous, et je me suis posé les mêmes questions que vous", a répondu la ministre aux parlementaires qui l'interrogeaient sur la reprise de bpost banque par BNP Paribas Fortis. ©Photo News

Difficile de donner des garanties sur les services offerts par bpost banque et leurs tarifs après la reprise par BNP Paribas Fortis, reconnait la ministre des entreprises publiques.

"J’ai été informée peu de temps avant que vous n’ayez appris la nouvelle par la presse. Et je me suis posée les mêmes questions que vous", a répondu d'emblée la vice-Première ministre en charge des entreprises publiques Petra De Sutter (Groen), mardi en commission, aux parlementaires qui l’interrogeaient sur la reprise de bpost banque par BNP Paribas Fortis. Pas de quoi vraiment rassurer.

L’ex-banque de la poste était détenue jusqu’ici à 50-50 par l’opérateur postal et BNP Paribas Fortis. Les deux partenaires ont annoncé, le 23 décembre dernier, la signature d’une lettre d’intention portant sur la reprise de la totalité des parts de bpost banque par la banque privée. De quoi susciter des craintes au PS, chez Ecolo ou au PTB, inquiets pour le personnel, mais aussi pour les clients.

"Service sur tout le territoire" 

"Nous savons que c’est un enjeu important pour pouvoir garantir un service universel en termes de services financiers sur tout le territoire, et notamment dans les régions rurales, que les banques privées désertent et où il ne reste que la banque de la poste", a souligné Jean-Marc Delizée (PS).

524
distributeurs de billets
Bpost comptait, au 30 juin, 524 distributeurs de billets. Son contrat de gestion l'oblige à en maintenir au moins 350, et à assurer la présence d'un distributeur dans chaque commune où aucun autre opérateur n'est présent.

"Bpost banque, ce sont 720.000 comptes à vue et 876.000 comptes épargne. De par son actionnariat public, elle avait su se différencier, en investissant notamment dans une stratégie de proximité vis-à-vis des épargnants, notamment via l’installation de nouveaux automates. Cette stratégie sera-t-elle remise en cause? Quelles garanties peut-on encore avoir après la période transitoire de sept ans qui est prévue?" avait renchéri Nicolas Parent (Ecolo).

Concernant l’emploi, rien ne change, a répondu Petra De Sutter. "Les employés de bpost banque restent sous contrat de bpost banque, et ceux de bpost restent bpost. Cette vente n’implique aucune modification structurelle dans le réseau. bpost et BNP continueront à travailler ensemble via un partenariat commercial, et bpost sera rémunérée par BNP Paribas Foritis, dans la continuité de ce qui se fait actuellement."

Pas d’impact sur les distributeurs de billets?

La ministre s’est aussi voulue rassurante sur les distributeurs de billets. "Cela fait partie du contrat de gestion de bpost, a-t-elle souligné. Ce contrat prévoit que bpost doit maintenir au moins 350 distributeurs de billets, et assurer la présence d’un distributeur dans chaque commune où un autre opérateur n’est pas présent. La reprise par BNP Paribas n’aura donc pas d’impact sur ces tâches."

Sauf qu’au 30 juin 2020, bpost comptait 524 distributeurs de billets. Il pourrait donc, dans les communes où il n’est pas tenu par son contrat de gestion d’en maintenir un, en fermer certains. "Je me rends bien compte que les banques diminuent de plus en plus les services", a reconnu la ministre, en rappelant qu’un nouveau contrat de gestion doit être négocié d’ici la fin de l’année avec bpost, dans lequel elle a l’intention d’impliquer les citoyens via une consultation publique.

"Bpost banque continuera à distribuer des produits financiers jusque fin 2028. Il est très difficile pour moi de dire ce qui va se passer après ces 7 ans."
Petra De Sutter
Vice-première ministre en charge des entreprises publiques

Sur les services bancaires et leurs tarifs, par contre, la ministre souligne que bpost banque est une entreprise indépendante, qui dispose de ses propres organes et décide de la politique tarifaire. "Bpost et BNP Paribas Fortis disent que l’objectif est de conclure un partenariat à long terme et de renforcer leur relation fondée sur une stratégie de proximité, avec un réseau proche du citoyen. Bpost banque continuera à distribuer des produits financiers via les 650 bureaux de poste jusque fin 2028. Il est très difficile pour moi de vous dire ce qui va se passer après ces sept ans."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés