Publicité
Publicité

'La plupart des banques ne survivraient pas à une décote'

Pour le président de la Deutsche Bank, si les banques devaient réévaluer la dette souveraine de leurs comptes au niveau du marché, beaucoup ne survivraient pas.