La plus vieille banque privée suisse doit fermer

EPA ©EPA

La banque suisse Wegelin ferme après une fraude fiscale aux USA. Wegelin & Co Private Bankers a accepté de plaider coupable d'aide à l'évasion fiscale devant la justice américaine. Cette banque privée, dont le siège est à Saint-Gall, a reconnu avoir enfreint la loi américaine en ouvrant et conservant des comptes pour des clients américains entre 2002 et 2010.

Wegelin & Co, la plus ancienne banque privée suisse, a annoncé jeudi sa fermeture définitive après avoir plaidé coupable de fraude fiscale aux Etats-Unis.

L'établissement fondé en 1741 s'était de fait sabordé en janvier 2012 suite à l'inculpation de trois de ses conseillers, soupçonnés d'avoir aidé de riches clients américains à échapper au fisc grâce au secret bancaire. Elle avait alors cédé ses activités hors des Etats-Unis.

Devant un tribunal de Manhattan, ce qui reste de l'établissement a reconnu des fraudes portant sur au moins 1,2 milliard de dollars, sur une période de près de dix ans.

Dans le cadre de ce règlement, la banque qui avait l'an dernier refusé de répondre aux convocations de la justice américaine accepte de payer 57,8 millions de dollars, dont 20 millions de restitutions au fisc.

"D'environ 2002 jusqu'en 2010, Wegelin s'est entendu avec certains contribuables américains pour les aider à échapper aux obligations fiscales américaines", a reconnu son représentant, Otto Bruderer, lors de sa comparution surprise jeudi.

Dans un communiqué publié à son siège de Saint-Gall en Suisse, la banque a ensuite fait savoir qu'elle cesserait définitivement ses opérations sitôt entériné le règlement judiciaire.

Aux Etats-Unis, Wegelin n'avait pas d'agence et utilisait une autre banque suisse, UBS, comme correspondant. UBS a elle-même accepté de payer une amende de 780 millions de dollars aux Etats-Unis en 2009 après avoir reconnu avoir aidé de riches Américains à frauder le fisc.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés