Publicité

La sortie du marché irlandais pèsera sur le 3e trimestre de KBC

KBC avait signé en avril un protocole d'accord avec Bank of Ireland en vue de céder sa filiale irlandaise. Aujourd'hui, place à un accord juridiquement définitif. ©rv

Le sort de la filiale irlandaise de KBC est désormais juridiquement scellé. Cet accord de cession signé avec Bank of Ireland doit toutefois encore recevoir l'aval des autorités.

Nouvelle étape vers la fin de l'aventure irlandaise pour KBC . Le groupe bancaire a signé l'accord définitif avec Bank of Ireland groupe en vue de la cession de la quasi-totalité de ses actifs de crédits performants, de son portefeuille de dépôts et d'un petit portefeuille de crédits hypothécaires non performants.

200
millions d'euros
Cette transaction se traduit au 3e trimestre par un impact négatif de 200 millions d'euros sur le compte de résultat du groupe KBC. En cause: des réductions de valeur sur certains crédits non performants, une prise de provision pour restructuration, des impôts...

Annoncée au printemps dernier, la transaction entraînera donc à terme le retrait du groupe KBC du marché irlandais.

Elle se traduit au 3e trimestre par un impact négatif de 200 millions d'euros sur le compte de résultat du groupe. En cause: des réductions de valeur sur certains crédits non performants, une prise de provision pour restructuration, des impôts... Néanmoins, au final, cette transaction se soldera par un impact positif de 200 millions d'euros, lit-on dans un communiqué.

Quid du client?

Avec cet accord d'un montant total de 5 milliards d'euros (hors dépôts), KBC cède un portefeuille de quelque 8,8 milliards d'euros de crédits hypothécaires performants, 100 millions d'euros de crédits commerciaux et à la consommation (principalement performants), 300 millions d'euros de crédits hypothécaires (non performants) et 4,4 milliards d'euros de dépôts.

La transaction reste toutefois encore soumise à l'aval des autorités. Dans l'intervalle, KBC s'engage à continuer de servir ses clients.

Quel changement cette vente induit-elle pour le client? Aucun, insiste KBC." Les clients de KBC Bank Ireland continueront à avoir accès aux produits bancaires et d'assurance retail de KBC Bank Ireland par le biais de ses canaux et hubs digitaux. Les clients continueront également à bénéficier de toutes les protections légales et réglementaires."

La transaction reste toutefois encore soumise à l'aval des autorités. Dans l'intervalle, KBC s'engage à continuer de servir ses clients. La souscription de nouveaux produits reste aussi possible, mais uniquement pour des comptes courant, des crédits hypothécaires, des dépôts, des prêts personnels, des crédits commerciaux, des assurances vie/habitation/auto et des cartes de crédit personnelles.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés