Le CEO de BinckBank s’excuse pour des propos racistes

Vincent Germyns, CEO de BinckBank ©BELGA

Vincent Germyns, le CEO de l'entreprise néerlandaise de courtage en bourse BinckBank, a présenté ses excuses à son personnel après avoir proféré une "blague" raciste.

Le CEO de la banque d'investissement en ligne néerlandaise BinckBank, le Belge Vincent Germyns, a présenté ses excuses au personnel de la banque suite à un commentaire raciste et sexiste, indique Het Financieele Dagblad.

Germyns s'est excusé via le site web interne de l'entreprise. Il déclare qu'il n'a jamais eu l'intention de faire du mal à ses collègues, qu'il ne veut pas faire de discrimination et qu'il est fier de la diversité qui règne dans les murs du siège de l'entreprise.

Culture de la peur

En 2016, Germyns aurait établi un parallèle entre la Skoda noire d'un de ses managers et les femmes noires lors d'une sortie dans les Ardennes avec l'équipe de direction. "Ça roule bien, mais vous ne voulez pas être vu avec elle." Selon M. Germyns, le contexte et ses déclarations ne sont pas "exactes". Il écrit également "regretter la remarque insensible et inacceptable que j'ai faite".

Au sein de la banque, passée aux mains de Saxo Bank l'an dernier, il y aurait toutefois une "culture de la peur" sous la direction de Germyns. Avant même la reprise par Saxo Bank, le comité d'entreprise a remis en question sa position, alors qu'il critique les employés publiquement.

Le comité d'entreprise mentionnait en outre un "manque d'autoréflexion de la part du CEO" et une "culture de la peur", mais le conseil d'administration a décidé de le reconduire dans ses fonctions en 2018. Le CA aurait été au courant de l'incident depuis le mois de mai. Les excuses n'ont pas été jugées nécessaires, jusqu'à ce que les médias néerlandais ébruitent l'affaire.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés