Publicité
Publicité
Publicité

Le Portugal injecte des milliards dans Banco Espirito Santo

Le Portugal s'est réveillé lundi avec une nouvelle banque née de la partie saine de Banco Espirito Santo, renflouée par l'Etat portugais et ses concurrentes, et débarrassée de ses actifs toxiques, laissés entre les mains des actionnaires. Pour sauver Espirito Santo, le gouvernement portugais et la Banque du Portugal créent une nouvelle banque, baptisée Novo Banco. L'Etat injectera 4,4 milliards d'euros dans la nouvelle entité, qui récupèrera les actifs sains de BES et ses deux millions de clients, et devra élaborer un plan de restructuration solide, selon les nouvelles règles européennes.