Le profilage d'audience s'attaque aux banques

Hello Bank! est la banque qui attire le plublic le plus jeune. ©AFP

"Dites-moi ce que vous ‘likez’, je vous dirai quelle est votre banque." Telle est la promesse d’une start-up hennuyère qui a passé des centaines de milliers de profils au peigne fin.

La quantité faramineuse de données disponibles sur les réseaux sociaux constitue un trésor pour qui sait les analyser. Des start-ups se sont ainsi développées ces dernières années en travaillant sur le profilage d’audience. C’est le cas de SOPRISM, une entreprise belge basée à La Louvière.

Avec toutes les informations brassées, nous permettons aux dirigeants de prendre des décisions fondées sur les données et non sur l’intuition.
Jonathann Mingoia
co-fondateur de SOPRISM

En Belgique, Facebook compte quelque 7,3 millions de comptes actifs, tandis qu’Instagram en dénombre 3,3 millions. Les données de ces profils ont été passées au crible de pas moins de 6.000 critères, indique Jonathann Mingoia, co-fondateur de SOPRISM. "Avec toutes les informations brassées, nous permettons aux dirigeants de prendre des décisions fondées sur les données et non sur l’intuition."

Pour ce faire, la start-up a pris en compte les profils des personnes intéressées par les marques AXA, Belfius, BNP Paribas Fortis, Hello Bank !, ING, KBC et Deutsche Bank. Cela représente 40.000 comptes pour ING et 260.000 pour BNP Paribas Fortis. Elle analyse alors le comportement d’intégration, le comportement de consommation du contenu ainsi que le parcours de surf (via les pixels de tracking), de manière anonyme et à un niveau agrégé.

Ainsi, les audiences d’ING et de Belfius sont majoritairement masculines, tandis qu’Axa dispose d’un public plus féminin. L’étude montre aussi une augmentation significative du nombre de femmes s’intéressant à KBC et Deutsche Bank pendant la période d’analyse, soit de décembre 2018 à juin 2019.

Affiner sa stratégie en ligne

55 ans
Deutsche Bank
Deutsche Bank dispose du public le plus mûr, avec une majorité de followers ayant plus de 55 ans.

Hello Bank! est la banque qui attire le public le plus jeune, même si les 18-34 ans constituent une part croissante de l’audience de BNP Paribas Fortis, ING et AXA. Deutsche Bank, qui fonctionne essentiellement comme une banque privée en Belgique, dispose du public le plus mûr, avec une majorité de followers ayant plus de 55 ans.

Les banques sont également associées en ligne à certains contenus spécifiques en fonction de leur positionnement. C’est notamment le cas d’Hello Bank avec le sport ou les festivals musicaux, d’ING avec l’automobile, d’AXA avec les énergies renouvelables, ou encore BNP Paribas Fortis avec les services financiers.

"Si ces banques comprennent mieux leur audience, elles pourront mieux définir leur stratégie", explique Jonathann Mingoia. "L’analyse révèle des insights, mais pas forcément des explications sur les raisons pour lesquelles des audiences spécifiques s’intéressent davantage à certains acteurs. Les banques elles-mêmes à travers leur positionnement et stratégie de ciblage devraient quant à elles maîtriser cette donnée", conclut-il.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés