Publicité
Publicité

Les avoirs sur les livrets d’épargne tout près des 300 milliards d’euros

©Photo News

Au cours du premier semestre, les Belges ont non seulement épargné à nouveau énormément, mais ont également placé de gros montants dans des produits d’investissement.

Les avoirs sur les livrets d’épargne réglementés ont encore gonflé de 3,8 milliards d’euros au terme du premier semestre de 2021, comme le révèle un coup de sonde de notre rédaction auprès de neuf banques. En extrapolant ces résultats à l’ensemble du marché, les comptes d’épargne ont grossi de 4,2 milliards d’euros pour se hisser à 299,6 milliards. Ce montant représente à peu près 20% du patrimoine financier total des ménages.

299,6
milliards d'euros
En extrapolant à l'ensemble du marché les chiffres que nous avons collectés auprès de neuf banques, les comptes d’épargne ont grossi de 4,2 milliards d’euros pour se hisser à 299,6 milliards.

Une progression des dépôts d’épargne de quelque 1,5% peut paraître modeste à première vue. Mais quelques décisions prises par certaines banques biaisent sensiblement les chiffres.

Ainsi, ING a instauré le 1er janvier dernier un plafonnement des comptes d’épargne des particuliers à un million d’euros. Trois mois plus tard, cette même banque a converti les comptes d’épargne réglementés des entreprises et des autres personnes morales en comptes non réglementés. Cette décision a permis à ING de ne plus devoir rémunérer les comptes des entreprises au taux minimum légal de 0,11%.

Beaucoup d’autres banques ont mis en œuvre des mesures similaires au cours des dernières années pour tenter de compenser la contraction de leur marge d’intérêts résultant de la politique monétaire très accommodante de la Banque centrale européenne.

Rabobank.be

Outre ING, Rabobank.be a vu également se réduire les avoirs détenus sur les comptes d’épargne réglementés. Rabobank.be a d’ailleurs décidé de cesser, l’année prochaine, ses activités de banque d’épargne en ligne. Elle demande à ses clients de transférer leur épargne vers une autre banque.

Sans les mesures précitées d’ING, les avoirs d’épargne auraient sans doute augmenté au terme de ce premier semestre, tout comme l’an dernier, de 9 à 10 milliards d’euros.

Sans les mesures précitées d’ING, les avoirs d’épargne auraient sans doute augmenté au terme de ce premier semestre, tout comme l’an dernier, de 9 à 10 milliards d’euros. Et pour cause: au premier trimestre en particulier, les ménages ont été contraints à nouveau de beaucoup épargner en raison des diverses mesures de restriction et de confinement; l’horeca a été fermé, au moins partiellement, jusqu’au 9 juin et l’activité des commerces non essentiels et des professions de contact non médicales a été limitée, voire interdite.

Malgré la faiblesse des taux offerts sur les comptes d’épargne, le livret continue à bénéficier de ses atouts traditionnels. L’argent déposé sur un compte d’épargne est protégé jusqu’à 100.000 euros et est disponible immédiatement. Les avoirs sur les comptes à vue ont eux aussi continué à augmenter. De nombreux épargnants ne prennent plus la peine d’opérer des transferts de leur compte à vue vers leur compte d’épargne, parce que l’écart de taux est très réduit.

Succès croissant des investissements

Si les Belges ont continué à mettre beaucoup d’argent de côté, ils ont aussi placé des montants importants dans des produits d’investissement, au vu de la faiblesse des taux d’intérêt et de la progression des bourses.

La popularité des investissements avait déjà fortement progressé en 2020 et cette tendance se poursuit.

La popularité des investissements avait déjà fortement progressé en 2020 et cette tendance se poursuit en 2021. Argenta et Crelan soulignent qu’une part croissante de leur clientèle se lance dans les investissements. Chez Argenta, 55% de l’argent frais va cette année vers des produits d’investissement et 45% vers des produits d’épargne. L’an dernier, le rapport était inverse.

KBC fait observer que le nombre d’investisseurs débutant continue à croître. Le courtier en ligne Bolero a traité au premier semestre 39% de transactions en plus que lors de la même période de l’an dernier. ING annonce près de 1 milliard d’euros de nouveaux investissements.

BNP Paribas Fortis nous indique que la popularité des produits de branche 23 (assurances-placements) et des fonds d’investissement augmente, alors que les produits de branche 21 (assurances-épargne), les obligations et les actions voient leur étoile pâlir. Le succès des investissements durables se confirme. Ainsi, chez Belfius, près de 75% des capitaux frais sont investis dans des fonds ESG (respectueux de critères environnementaux, sociaux et de bonne gouvernance). KBC précise que 20 milliards d’euros sont investis dans  des fonds durables et socialement responsables.

Le résumé

  • Les avoirs sur les livrets d’épargne ont augmenté de près de 4 milliards d’euros, malgré la conversion par ING des comptes d’épargne réglementés des entreprises en comptes non réglementés.
  • Les Belges ont été contraints de beaucoup épargner, parce que les mesures contre la pandémie ont limité leurs possibilités de consommation.
  • Le succès croissant des investissements se confirme.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés