Publicité
Publicité

Les banques belges vont-elles ouvrir la porte aux ETF en bitcoin?

Malgré la réticence des régulateurs européens autour du marché crypto, il n'est pas du tout impossible que des ETF en bitcoin débarquent très rapidement chez nous. ©BELGAIMAGE

Les clients belges ne pourront pas tout de suite profiter des nouveaux ETF Bitcoin. La plupart des banques restent frileuses, mais certaines se positionnent déjà sur ce produit.

C'est un jour historique pour les partisans du bitcoin. La SEC, la haute autorité de régulation américaine, a autorisé la commercialisation d'ETF en bitcoin. De grandes institutions financières traditionnelles, comme BlackRock, vont pouvoir vendre des produits liés au cours de la star des cryptomonnaies.

Ces ETF en bitcoin seront accessibles dans un premier temps aux clients américains. Difficile de savoir quand ces produits seront disponibles en Europe. Mais cela pourrait aller vite si les émetteurs de fonds comme BlackRock, Grayscale ou Invesco en font la demande pour le marché européen. Pour pouvoir proposer ces produits en Europe, ils devront déposer un document d'information (KID ou Key Document Information) et obtenir un code d'identification ISIN.

Publicité

En vertu d'un règlement datant de 2014, la FSMA interdit la commercialisation "active" de produits dérivés sur monnaies virtuelles auprès des clients de détail belges.

Malgré la réticence des régulateurs européens autour du marché crypto, il n'est pas du tout impossible que ces ETF en bitcoin débarquent très rapidement chez nous. Quelques ETF en bitcoin, comme le Jacobi FT Wilshire Bitcoin ETF, coté sur Euronext Amsterdam, sont déjà disponibles officiellement à la vente. Ils sont cependant peu connus du grand public et peu populaires. L'annonce de la SEC, très attendue par le secteur crypto, donne un énorme coup de projecteur sur ce produit, qui pourrait bénéficier d'un nouvel engouement.

Difficulté réglementaire

La vente de ces produits en Belgique se heurte cependant à une difficulté réglementaire. En vertu d'un règlement datant de 2014, la FSMA interdit la commercialisation "active" de produits dérivés sur monnaies virtuelles auprès des clients de détail belges. En clair: les ETF en bitcoin peuvent être disponibles dans l'inventaire de produits des banques, mais, pour l'instant, elles ne peuvent pas en faire la promotion active.

En Belgique, les banques sont, par ailleurs, assez frileuses par rapport au marché crypto. Même autorisés par la SEC, ces nouveaux ETF en bitcoin ne semblent pas séduire les grandes banques. Ni Belfius ni BNP Paribas Fortis ne comptent proposer ces produits. Ces deux banques ne proposent d'ailleurs pas non plus les ETF en bitcoin déjà approuvés en Europe.

Seule KBC, via sa plateforme Bolero, propose déjà des ETF en bitcoin. Pour les ETF qui viennent d'être approuvés aux Etats-Unis, KBC attend qu'ils obtiennent un passeport européen et le blanc-seing de la FSMA avant de se positionner.

ING Belgique ne s'est pas encore positionnée sur les ETF en bitcoin existants: "Nous avons des trackers blockchain. Mais nous n'avons actuellement pas de trackers bictoin. Nous n’offrons pas d’ETF dits 'complexes', ce qui est le cas de ces ETF bitcoin", explique Gianni De Muynck, porte-parole d'ING Belgique.

ING ouvre cependant la porte à un produit approuvé par la SEC: "Si ces ETF obtiennent un code ISIN européen, nous pourrons examiner cette nouvelle offre. Ce n’est pas le cas actuellement, mais les choses commenceront probablement à bouger suite à l’accord de la SEC", souligne Gianni De Muynck.

Changement d'attitude de la part des banques

Du côté des banques privées, on observe depuis peu un changement d'attitude à l'égard du marché crypto. Elles accueillent plus volontiers, mais sous conditions, les investisseurs en cryptomonnaies.

Sont-elles prêtes pour autant à proposer des produits financiers liés au cours du bitcoin? Chez Degroof Petercam et Puilaetco, pour l'instant, la réponse est non. "Puilaetco n’offre pas de solutions d’investissement directes en bitcoin, celles-ci n’étant pas autorisées pour l'instant", indique la porte-parole de la banque privée, Laure-Eve Monfort.

"Ces ETF bitcoin pourraient être disponibles en Europe dans les prochaines semaines. Si la SEC les approuve et que les autorités européennes de régulation les approuvent, nous les proposerons immédiatement."

Yves Van Laecke
CCO de Nagelmackers

Chez Nagelmackers, par contre, on se veut beaucoup plus ouvert: "Ces ETF bitcoin pourraient être disponibles en Europe dans les prochaines semaines. Si la SEC les approuve et que les autorités européennes de régulation les approuvent, nous les proposerons immédiatement", indique Yves Van Laecke, CCO de Nagelmackers.

Chez Edmond de Rothschild, "le lancement de ces offres a relancé une réflexion en interne sur notre politique concernant les ETF en bitcoin", explique le CEO Stéphane Wathier. Actuellement, la banque privée ne fait pas de recommandations sur le Bitcoin à ses clients, "quelle que soit sa forme d'investissement", souligne Stéphane Wathier. "Mais si un client nous passe un ordre sur un ETF Bitcoin, nous le ferons", explique-t-il.

Dossier | Bitcoin et cryptomonnaies

L'actualité du bitcoin et des cryptomonnaies: dernières infos, reportages, enjeux et analyses.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Messages sponsorisés
Tijd Connect
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.
Partnercontent
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.