Les conseils chez BNP Paribas Fortis bientôt payants

©Photo News

Dès l’année prochaine, des dizaines de milliers de clients de la banque BNP Paribas Fortis devront payer des frais mensuels s’ils veulent toujours obtenir des conseils spécialisés.

BNP Parisbas Fortis cible les clients dont l'épargne, et dont les dépôts dans des fonds d'investissement, vont de 85.000 à 250.000 euros. Il s'agit du segment appelé par la banque "Priority Banking". Actuellement, ces clients ont un conseiller personnel gratuit dans l'une des banques ou à distance via le centre de contact "James".

©rv

Sont concernés quelque 450.000 clients, qui devront choisir, dès cet automne, entre une offre de base gratuite et un service payant. Le service payant (Priority Banking Exclusive) coûtera 19,9 euros par mois à ceux et celles qui le choisiront. En plus des services et conseils standards, le client recevra également des conseils en matière d'héritage et de retraite, des services d'investissement plus étendus et quelques privilèges supplémentaires.

Pour BNPP Fortis, ces conseils spécialisés sont une valeur ajoutée, que le client sera prêt à payer. La banque espère également qu'à son lancement l'an prochain, un client Priority Banking sur cinq optera pour le modèle payant, ce qui augmenterait les revenus de BNPP Fortis d'environ 21,5 millions brut par an. D'ici à 2021, la banque espère qu'un client Priority Banking sur deux choisira le modèle payant.

Pourquoi un modèle payant? 

Pour deux raisons selon la banque.

→ La plupart de ses concurrents évoluent vers un modèle payant, depuis déjà un certain temps pour certaines banques.
Par exemple: 
•  Deutsche Bank propose la formule "Personnal" à ses clients dont le capital est de minimum 150.000 euros: 50 euros par trimestre (17€/mois).
•  Du côté d'ING, pas de taux fixe, le prix dépend des choix d'investissement.

→ La seconde raison invoquée par la banque concerne la directive européenne sur l'investissement MiFID II. Cette directive oblige la banque à faire signer un questionnaire MiFID à tous ses clients pour les conseils.

Les taux d'intérêts y sont aussi pour quelque chose. Pour BNPP Fortis, comme toutes les banques, les revenus des taux d'intérêts sont sous pression. Il faut donc chercher des sources de revenus alternatives.

Pour arriver à ses fins, la banque a chargé les 1.500 conseillers Priority Banking de s'adresser personnellement à chaque client dans les prochains mois.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect