Les étudiants belges peuvent aussi rêver de la City de Londres

©REUTERS

Depuis 2013, le London Banking Circuit permet à une vingtaine d'étudiants d'universités belges de faire un stage au sein d'une banque d'affaires de la City. La majorité d'entre eux parviennent à se faire engager à l'issue de celui-ci.

"Pour un étudiant belge, c’est difficile d’aller frapper à la porte d’une banque d’affaires londonienne dans l’espoir d’être engagé." Ce constat, Édouard n’est pas le premier à le faire. Le monde de la finance n’est pas le plus accessible pour un néophyte, et c’est pour cette raison que le London Banking Circuit (LBC) a été lancé en 2013 dans le cadre de l'organisation MUN Society Belgium (MSB).

"Il y a beaucoup d’étudiants ambitieux en Belgique qui répondent aux critères de recrutement de ces banques."
Grégory Callebaut
Responsable du London Banking Circuit

Le London Banking Circuit, c’est une initiative qui permet chaque année à 20 étudiants en master de tenter leur chance dans le plus grand centre financier du vieux continent. Elle s’inspire du London Banking Tour, une démarche similaire lancée il y a une vingtaine d’années aux Pays-Bas.

"Il y a beaucoup d’étudiants ambitieux en Belgique qui répondent aux critères de recrutement de ces banques", explique Grégory Callebaut, un des responsables du LBC. "Mais lorsque ceux-ci passent par les canaux de recrutement traditionnels, cela débouche la plupart du temps sur un refus, ce qui laisse les étudiants frustrés."

Réseautage

Après avoir effectué un premier tri parmi les candidatures, le LBC organise une semaine de visite à Londres pour les vingt lauréats. Ceux-ci ont alors l’opportunité de visiter chaque établissement qui participe au programme : Bank of America Merrill Lynch, Goldman Sachs, JP Morgan, Lazard, Morgan Stanley et Nomura. Après une présentation menée par un senior banker, les participants sont invités à réaliser un business case afin de permettre aux recruteurs de voir ce que les aspirants banquiers ont dans la tête et le ventre.

"Le London Banking Circuit est la meilleure manière pour un jeune Belge d’intégrer une grande banque d’affaires."
Edouard
Lauréat du London Banking Circuit

Chaque visite de banque se conclut par une soirée de réseautage au cours de laquelle les participants ont l’opportunité de rencontrer les banquiers dans un cadre informel. "C’est vraiment une chance de pouvoir prendre part à un tel projet", estime Édouard. "On peut ainsi rencontrer les responsables de toutes les banques d’un coup et apprendre leur culture d’entreprise. C’est la meilleure manière pour un jeune Belge d’intégrer une grande banque d’affaires."

Édouard a été sélectionné en septembre dernier et a entamé son stage fin juin. Si cette édition devait déjà être particulière en étant la première à se dérouler après le Brexit, le coronavirus est encore venu bouleverser la donne. Il a dès lors commencé son expérience auprès d’un des établissements précités depuis chez lui, mais espère encore pouvoir se rendre à Londres prochainement.

Des profils très différents

Louis a eu plus de chance. Après avoir été sélectionné en 2018, il a commencé son stage à Londres en janvier 2019, avant d’être finalement engagé. Aujourd’hui, il est en charge du recrutement dans cette institution, même s’il travaille à domicile en Belgique depuis le début du confinement.

"C’est très intéressant de voir tous les backgrounds différents brassés par le LBC", explique-t-il. "Il y a une vraie diversité, autant dans le type de formation que dans les origines des participants."

Lui-même a ainsi obtenu un master en droit et finance, mais les autres aspirants banquiers ont des diplômes d’ingénieur en gestion, en informatique ou encore en sciences économiques.

"Le stage a pour but de se faire engager, et c’est le cas pour 70 à 80% des participants du LBC", se félicite Grégory Callebaut.

Près de 200 candidats se sont présentés cette année, un nombre record qui tend à prouver que l’initiative prend de l’importance et gagne en notoriété. Reste à voir dans quel contexte pourra se tenir cette prochaine édition, en fonction de la pandémie.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés