Les taux négatifs sur l'épargne font débat aux Pays-Bas

©Hollandse Hoogte / Peter Hilz

ABN Amro promet que la banque n'appliquera pas de taux négatifs sur les comptes d'épargne de moins de 100.000 euros. Une promesse qu'ING et Rabobank n'osent pas faire. Qu'en est-il en Belgique?

ABN Amro , qui présentait ce mercredi ses résultats trimestriels, le promet: la banque néerlandaise ne va pas introduire de taux négatifs pour son portefeuille de comptes d'épargne inférieurs à 100.000 euros et dans les mains de quelque 95% de sa clientèle.

Le son de cloche est un peu différent chez les concurrents ING et Rabobank. "Un taux négatif sur l'épargne n'est pas souhaitable. Soyons clairs! Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour empêcher cela", explique-t-on chez Rabobank. Néanmoins, ni cette banque ni ING ne souhaite apporter une quelconque garantie pour l'avenir. 

ABN a récemment réduit ses taux d'épargne à 0,01%. Les clients néerlandais de Triodos et Evi van Lanschot se voient déjà offrir des taux à 0%. 

Un débat qui se répand

La crainte que les taux sur l'épargne "ordinaire" passent en négatif hante le marché. Et pour cause: UniCredit en Italie, les établissements allemands, UBS en Suisse et d'autres ont déjà franchi le cap. Le débat n'épargne pas non plus la Belgique. 

Il y a quelques jours, on apprenait que la banque Puilaetco Dewaay serait la première enseigne belge à répercuter un taux négatif sur ses clients particuliers. Grosses entreprises et clients institutionnels étant, eux, déjà soumis à ce régime.

Certes, pour l'heure, les taux négatifs en Belgique touchent les riches investisseurs, mais pour combien de temps encore? Cet été, le patron d'ING Belgique, Erik Van Den Eynde avertissait que "le minimum légal de 0,11%" n'était plus rentable et qu'il était temps d'envisager un taux nul.

Pourquoi le négatif?

Les banques européennes sont sous pression. Depuis la crise financière de 2008, les banques centrales ont pour ambition de relancer l'économie. Pour ce faire, elles injectent des liquidités sur les marchés, ce qui fait fondre la courbe des taux.

0,11%
taux
En Belgique, le taux minimum de 0,11% sur les comptes d'épargne réglementée reste obligatoire, permettant un rendement positif, mais totalement artificiel.

En Belgique, le taux minimum de 0,11% (0,01% de taux de base et 0,10% de prime de fidélité) sur les comptes d'épargne réglementée reste obligatoire, permettant un rendement positif, mais totalement artificiel.


Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés