Publicité

Les trois catalyseurs pour l’action KBC, selon Kepler

L'action KBC grimpait de plus de 4% ce lundi matin sur Euronext Bruxelles. ©Photo News

Kepler Cheuvreux est passé à l'achat sur KBC et a relevé son objectif de cours, ce qui a dopé le titre en bourse. La conviction du broker repose sur trois éléments. Les voici.

KBC se distingue ce matin sur Euronext Bruxelles avec un gain de 4,85% à 76,48 euros, ce qui permet à l’action de totaliser une progression de plus de 30% depuis le début de l’année.

C’est à Kepler Cheuvreux que l’on doit ce bond du jour. Le broker a, en effet, relevé sa recommandation sur le groupe de bancassurance à "acheter" contre "conserver" avant. L’objectif de cours est majoré de 23% et passe de 65,9 euros à 81 euros, soit largement au-dessus du "target" moyen qui s'établit à 74 euros.

Actuellement, neuf brokers sont à l’achat sur la valeur, onze conseillent de la conserver et trois de la vendre.

Hausse des taux en Tchéquie

La décision de Kepler Cheuvreux est la conséquence d’un relèvement de ses perspectives bénéficiaires pour le groupe de services financiers, grâce aux revenus net d’intérêt et à des coûts de risque plus faibles. Il a augmenté de 13% son estimation du bénéfice par action pour 2022 et de 22% celui pour 2023.

KBC est l’une des banques en Europe qui peut annoncer un large programme de rachat d’actions propres en 2022.
Benoit Pétrarque
Analyste chez Kepler Cheuvreux

Benoit Pétrarque s’attend à ce que la Banque nationale tchèque – rappelons que KBC est présent en Tchéquie via la CSOB, qui compte 212 agences bancaires, 4,2 millions de clients  et 10.200 collaborateurs- continue de relever ses taux d’intérêt, dans un contexte dominé par une inflation élevée.

Il table sur une hausse de 50 points de base le 30 septembre et anticipe d’autres augmentations dans les mois à venir. Les revenus nets d’intérêt en République tchèque devraient revenir à 1,3 milliard d’euros en 2023, contre 0,9 milliard en 2021, avance l’analyste.

Irlande et rachat d'actions

À ses yeux, deux autres éléments devraient constituer des catalyseurs pour le titre.

900 millions
D'Euros
Pour Kepler, KBC lancera un programme de rachat d'actions propres de 900 millions d'euros en 2022.

"KBC est l’une des banques en Europe qui peut annoncer un large programme de rachat d’actions propres en 2022". Il l’évalue à 900 millions d’euros, soit 2,24 euros par action. Le consensus des analystes anticipe un programme de rachat s’élevant à 494 millions d’euros. "Les principaux actionnaires de KBC pourraient être favorables à ce programme pour éviter le précompte mobilier sur le dividende. C’est aussi un moyen, pour eux, d’accroître leur part relative."

L’autre point clé est la vente du portefeuille des prêts hypothécaires performants de KBC Bank Ireland, après la cession de ceux présentant des problèmes réglée fin août. Benoit Pétrarque juge que cette vente sera annoncée avant la fin de l’année.

"La vente des activités en Irlande constituera un autre catalyseur avec un impact positif de 70 points de base sur le ratio CET1 qui permettra un nouveau programme de rachat d’actions en 2023."

En bref

  • Kepler Cheuvreux a relevé sa recommandation sur KBC de "conserver" à "acheter" et son objectif de cours de 65,9 à 81 euros.
  • Le courtier a revu en hausse ses prévisions bénéficiaires pour le bancassureur, qui devrait profiter du relèvement des taux en Tchèquie.
  • La perspective d’un programme de rachat d’actions est également épinglé, tout comme la vente des activités de la filiale irlandaise.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés