Publicité
mon argent

Mais où sont passés nos petits cents?

©Photo News

La Belgique fait face à une pénurie de pièces de 1 et 2 cents. Problème: la BCE interdit de frapper ces monnaies. Le projet de loi imposant d'arrondir les paiements en espèces à cinq centimes est quasiment prêt, a fait savoir Kris Peeters.

Mais où sont passées les petites pièces de monnaie? Selon la "DH" et "Het Laatste Nieuws", les pièces 1 et 2 cents s'accumulent dans nos porte-monnaies et donc disparaissent petit à petit de la circulation. Un problème pour les commerçants. 

Le SPF Finances réfléchit ainsi à une solution pour remettre ces monnaies dans le circuit. En effet, la Banque centrale européenne a décidé qu'aucune nouvelle pièce de 1 et 2 cents ne serait frappée pour le moment. Il faut donc trouver d'autres solutions. 

Echanger ou arrondir?

Une des pistes évoquées serait une campagne nationale invitant les Belges à vider leurs poches, leurs tiroirs et leurs tirelires. Cette campagne pourrait toutefois rencontrer un frein: pour l'instant seule la Banque Nationale accepte d'échanger gratuitement ces petites pièces. Dans les autres banques, le service est payant.

©Photo News

Une autre solution? Le projet de loi imposant d'arrondir les paiements en espèces à cinq centimes est quasiment prêt, a fait savoir ce lundi le ministre de l'Economie Kris Peeters. La proposition devrait atterrir au Conseil des ministres et au Parlement avant la fin de l'année. L'objectif du projet de loi est d'apporter "de la clarté pour le client et moins de pagaille avec les petits cents", a fait valoir Peeters via Twitter.

La loi ne s'appliquera qu'aux paiements en espèces. Le SNI demande également d'arrondir les montants lors des paiements électroniques, mais la loi en gestation ne va pas aussi loin. En 2014, une loi qui rendait possible l'arrondissement à cinq cents lors des paiements en cash avait été adoptée, mais elle ne comportait aucun caractère obligatoire. Un an plus tard, la disposition était élargie aux paiements par carte.

Du côté de la fédération des banques, on affirme aussi ne pas être favorable à une campagne de récolte par les banques. Febelfin évoque les coûts élevés d'une telle opération. 

En Belgique, 860 millions de pièces de 1 centime ont été produites contre 770 millions pièces de 2 centimes.     

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés