Mark Mason, le visage du nouveau virage de Citigroup

Mark Mason a débuté sa carrière chez Citigroup en 2001 ©WSJ

La banque US est en train de se réorganiser. Citigroup procède par la même occasion à un jeu de chaises musicales, avec la nomination au poste stratégique de directeur financier, Mark Mason, un des rares Afro-Américains à occuper un poste prestigieux au sein des grands établissements bancaires de Wall Street.

En mars prochain, John Gerspach, directeur financier de Citigroup prendra sa retraite après 28 ans de maison. Pour le remplacer,la douzième entreprise mondiale a fait le choix de la promotion interne. Et le profil retenu, selon une note que l'AFP a pu consulter, est une parfaite illustration du rêve américain.

"Nous n'avions pas beaucoup, (...) j'ai donc appris très tôt l'importance du travail acharné et la corrélation entre ça, la réussite et l'argent."
Mark Mason
Future CFO de Citigroup

Mark Mason, 47 ans, est né dans le quartier populaire du Queens à New York, entre une voie rapide et l'aéroport JFK. Lui et son frère cadet ont été élevés par une mère célibataire qui avait du mal à joindre les deux bouts. Mason fréquente alors les écoles publiques jusqu'à ce qu'il obtienne une bourse pour rejoindre l'Université d'Howard. Un sésame qui lui ouvrira plus tard les portes de la prestigieuse université de Harvard où il décroche un MBA en sciences commerciales. "Nous n'avions pas beaucoup, (...) j'ai donc appris très tôt l'importance du travail acharné et la corrélation entre ça, la réussite et l'argent", expliquait-il l'an dernier dans un entretien avec le recteur de l'Université d'Howard.

Mouvements en chaîne chez Citi

Le presque quinqua devient aujourd'hui un des rares Afro-Américains à occuper un poste prestigieux au sein des six grandes banques de Wall Street. Il a débuté sa carrière chez Citigroup en 2001 et occupe pour l'instant le poste de directeur financier pour les clients institutionnels. Il est aussi responsable depuis 2017 de soumettre aux régulateurs la copie de Citigroup aux tests de résistance censés déterminer les niveaux de liquidités que la firme doit verser à ses actionnaires sous la forme de dividendes et de rachats d'actions.

Outre sa nomination, Citigroup a également promu d'autres talents internes, dont Ray McGuire, qui va prendre la tête d'une nouvelle division baptisée "Banking Capital Markets and Advisory", regroupant ses plus importantes unités. En effet, l'unité fournissant les prêts et conseillant les entreprises - Corporate and Investment Banking - et celle aidant les sociétés à lever de l'argent auprès des marchés - Capital Markets Origination - sont fusionnées, à l'image de ce qui est en place chez les banques rivales.

Citigroup  a également annoncé le départ de trois de ses banquiers les plus expérimentés. Tous ces mouvements interviennent au moment où le titre a du mal à décoller en Bourse malgré de gros bénéfices et est à la traîne face aux concurrents, dont JPMorgan Chase.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content