Mediobanca va se désengager de certains investissements

©AFP

Mediobanca, la plus influente banque d'affaires italienne, annoncera vendredi son intention de céder progressivement toutes ses participations stratégiques à l'exception de l'assureur Generali, a-t-on appris de source proche du dossier.

L'établissement milanais, actionnaire de certaines des plus grosses entreprises d'Italie, va présenter un nouveau plan stratégique qui vise à concentrer ses efforts sur ses activités bancaires, un virage motivé par la baisse des rendements sur fond de crise économique.

Le plan stratégique 2013-2016 va donc mettre l'accent sur la réduction des activités de banque d'investissement et le développement de celles de banque de détail, ainsi que sur le crédit à la consommation.

"Le message clé, c'est 'davantage de banque, moins de participations'", a dit la source, qui a pris connaissance des détails du plan.

La rentabilité, et non l'influence politique, sera désormais le principal critère en fonction duquel le groupe jugera de l'intérêt de conserver ou non un investissement, a expliqué cette source, qui a requis l'anonymat.

Mediobanca s'est refusé à tout commentaire.

La banque possède entre autres, outre 13,2% du capital de Generali, environ 13,7% de l'éditeur RCS Mediagroup, 11,6% de Telco, la holding qui contrôle Telecom Italia , et 4,6% du fabricant de pneus Pirelli.

La participation dans Generali, devenue coûteuse en terme de capital pour la banque, sera réduite d'environ 3%, a dit la source.

Cette cession partielle sera menée en fonction d'un calendrier précis qui sera présenté en même temps que le plan stratégique, a-t-elle ajouté.

L'administrateur délégué, Alberto Nagel, devrait annoncer que la banque envisage de sortir des pactes d'actionnaires existants chez RCS, Telecom Italia et Pirelli, ouvrant ainsi la voie à une cession ultérieure des participations.

Ces cessions pourraient prendre du temps car l'action Telecom Italia, par exemple, évolue actuellement à environ 50% de la valeur comptable inscrite dans les comptes de Mediobanca.

Mediobanca est contrôlée par un groupe d'investisseurs italiens et étrangers qui détiennent au total 42% de son capital. Son premier actionnaire est une autre banque, UniCredit, avec 8,7%.

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés