MeDirect devient une banque belge: qu'est-ce que ça change?

©CREDIT: Lieven Van Assche

La banque internet MeDirect, filiale d'une banque maltaise, vient d’obtenir sa licence bancaire belge. La voilà donc soumise à la loi bancaire belge et au système de garantie des dépôts belge.

MeDirect s’est installée en Belgique en septembre 2013, en tant que filiale belge de la banque maltaise "Mediterranean Bank". Elle propose un compte d’épargne non réglementée, à taux unique, quelle que soit la durée du placement, alors que la plupart des banques belges fonctionnent avec un taux de base et une prime de fidélité.

Actuellement, le compte ME3 rapporte 1,6% net. À partir du 19 août prochain, le taux passera à 1,4%. Le point faible de ce compte, c’est qu’il n’est possible de retirer son argent que moyennant un préavis de trois mois. "C’est ce qui nous permet d’offrir un taux un peu plus élevé", explique Xavier De Pauw, patron de MeDirect. Les clients qui souhaitent disposer plus rapidement de leur argent peuvent ouvrir un compte Express qui offre 0,90% net.

Après environ 18 mois d’activité, MeDirect compte 10.400 clients. "Depuis le début, nous souhaitons être une banque locale: nous travaillons avec des comptes belges. Nous sommes en Belgique pour rester, pour construire quelque chose de durable."

L’État belge garant

Le fait que MeDirect fasse partie d’un groupe maltais jouait en sa défaveur. En tant que filiale de la banque maltaise, MeDirect tombait sous le système de garantie des dépôts maltais. Cela signifie qu’en cas de faillite, l’État maltais était garant des dépôts (jusqu’à 100.000 euros par banque et par client). Même si la solvabilité de Malte est bonne, elle est inférieure à celle de la Belgique. "Avec cette licence bancaire belge, nous voulons éliminer tous les doutes car cette situation jouait en notre défaveur", dit De Pauw.

MeDirect a donc introduit un dossier auprès de la Banque nationale, qui lui a donné son feu vert hier. L’ensemble du processus de décision a pris plus ou moins un an. "La Banque nationale a réalisé une analyse approfondie et équitable. Depuis notre arrivée, il y a un an et demi, nous avons également eu l’occasion de faire nos preuves auprès de l’autorité de contrôle. Avec cette licence, MeDirect est désormais une banque belge à part entière, autonome, disposant de son propre bilan et de son capital", explique Xavier De Pauw.

  • Les fonds propres de la banque se montent à 80 millions d’euros, pour un total bilantaire de 430 millions d’euros. Le ratio de capital Tier One se monte à 19,4%, ce qui signifie que pour chaque tranche de 100 euros prêtés par la banque, celle-ci dispose d’une réserve de fonds propres de 19,4 euros.

MeDirect est également désormais soumise à la loi bancaire belge et au système de garantie des dépôts belge.

Sa croissance future devra en partie venir du pôle de gestion d’actifs et d’investissement. "Nous proposons, en collaboration avec Morningstar, plus de 500 fonds de tiers sur notre plate-forme d’investissement", explique Xavier De Pauw.

Pour ceux qui souhaitent travailler avec des portefeuilles modèles, il est possible d’investir à partir de 5.000 euros. MeDirect propose aussi bien des fonds de capitalisation que des fonds de distribution.

Pour une approche plus personnalisée – où MeDirect gère le portefeuille pour le compte du client – le seuil d’entrée se situe à 10.000 euros.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content