NewB se donne 33 jours pour trouver 30 millions d'euros

©David Adriaen

La FSMA vient de valider le prospectus de la coopérative NewB, condition nécessaire pour lui permettre de lever la somme de 30 millions d'euros dans le but d'obtenir l'agrément de la BCE, sésame indispensable pour devenir une banque.

Le contre-la-montre a débuté pour NewB. La coopérative, créée au début de la décennie et qui ambitionne de devenir une banque "coopérative, durable et éthique", peut à présent lancer une vaste levée de fonds qui doit lui permettre de réunir 30 millions d'euros d'ici le 27 novembre

"C'est un moment important et même historique puisqu'il n'y a plus eu de création de banques 'from scratch' en Belgique depuis plus de 50 ans."
Bernard Bayot
Président de NewB

Cette opération a reçu ce vendredi le feu vert de la FSMA, l'Autorité des services et marchés financiers. "À partir de 14 heures (ce vendredi), nous démarrons une campagne de capitalisation qui durera 33 jours et aura pour objet de lever 30 millions d'euros, condition sine qua non et probablement la dernière pour obtenir une décision favorable de la Banque centrale européenne (BCE) quant à la demande d'agrément bancaire", a expliqué le président de NewB, Bernard Bayot, au cours d'une conférence de presse. Cette opération permettra de porter le capital de NewB à 45 millions d'euros. 

Deux conditions

Si la levée de fonds se déroule comme espéré et si la BCE accorde l'agrément, une décision attendue pour le 24 février 2020 au plus tard, NewB pourra commencer ses activités bancaires en mai ou juin 2020. Des activités annoncées comme "éthiques, transparentes et 100% tournées vers la transition énergétique" avec des crédits qui seront entièrement consacrés à la mobilité douce, à la performance énergétique des bâtiments et à la petite production d'énergie renouvelable. "C'est un moment important et même historique puisqu'il n'y a plus eu de création de banques 'from scratch' en Belgique depuis plus de 50 ans", a ajouté Bernard Bayot.

Les sommes d'argent versées dans le cadre de la campagne de capitalisation seront déposées sur un compte séquestre ouvert auprès de la banque Belfius. Cet argent ne sera libéré au profit de NewB que si le montant de 30 millions d'euros est atteint et qu'en cas de feu vert de la BCE à la création de la banque. Dans le cas contraire, "chaque investisseur sera remboursé à 100%", assurent encore les responsables de la coopérative. 

Qui peut souscrire à cette levée de fonds? 

20 euros
la part
La coopérative New B s'adresse aux particuliers, qui peuvent prendre des parts à partir de 20 euros, mais aussi aux investisseurs institutionnels.

NewB, fort de ses quelque 52.500 coopérateurs et 155 organisations membres, se veut optimiste par rapport à sa capacité à réunir 30 millions d'euros en un mois. "C'est un vrai défi. Il y a peu de précédents, il y a une part d'inconnu mais nous sommes confiants", poursuit Bernard Bayot. Pour récolter cet argent, la coopérative s'adresse aux particuliers, qui peuvent prendre des parts à partir de 20 euros, mais aussi aux investisseurs institutionnels. Deux d'entre eux ont d'ailleurs déjà formalisé leur engagement: la Fondation pour les générations futures, à hauteur de 400.000 euros, et la société coopérative Smart, pour 200.000 euros.

Des discussions sont en cours avec d'autres acteurs. Le syndicat chrétien, qui a déjà investi dans NewB, a d'ores et déjà décidé d'augmenter son investissement, même si le montant qui sera injecté doit encore être précisé, a indiqué à l'agence Belga Felipe Van Keirsbilck, secrétaire général de la CNE. "D'autres organisations syndicales vont faire de même", assure-t-il.

Pour marquer le lancement de la campagne de levée de fonds, NewB a invité ses coopérateurs pour une soirée festive, ce vendredi, sur le site de l'ancienne Bourse de Bruxelles. Plusieurs centaines de coopérateurs y sont attendus.  

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés