Publicité
Publicité

KBC finalement salué en bourse après ses résultats supérieurs aux attentes

KBC va distribuer, en novembre, un dividende de trois euros par action. ©Peter Hilz

Ce n'était pas vraiment la fête pour l'action KBC ce jeudi matin malgré de très bons chiffres trimestriels. Mais les investisseurs se sont montrés plus enthousiastes en seconde partie de séance.

Pas de feu d’artifice en bourse ce matin pour KBC dont le titre perdait 1% dans les premiers échanges. Avant d’effacer ses pertes et de progressivement prendre de la hauteur pour évoluer dans le trio de tête du Bel 20.  

Il faut dire que, à première vue, le groupe de bancassurance méritait mieux à l’aune de ses résultats trimestriels. Ainsi, non seulement son résultat net de 793 millions d’euros est supérieur à la fois à celui de l’an dernier et à celui du trimestre précédent, mais il dépasse en plus largement le consensus des analystes, fixé à 739 millions d’euros. KBC a, en outre, relevé ses prévisions de revenus nets d’intérêts pour 2021 et a décidé de gâter ses actionnaires.

"L’action KBC a surperformé le secteur de 5% le mois dernier, mais les nouvelles prévisions devraient être appréciées."
Martina Matouskova
Analyste chez Jefferies

Avant l’ouverture des marchés, des brokers saluaient la performance de KBC. C’était le cas de Kepler Cheuvreux ("conserver" ; 63 euros), qui évoquait "une nouvelle bonne série de résultats pour KBC".

Le titre a surperformé

Idem chez Jefferies, Martina Matouskova ("acheter" ; 80 euros) mettait en avant les nouvelles prévisions qui sont supérieures au consensus de 1% et le message fort sur les coûts de crédit qui devraient s’élever à zéro point de base cette année.  "L’action KBC a surperformé le secteur de 5% le mois dernier, mais les nouvelles prévisions devraient être appréciées", avançait-elle.

Et c’est sans doute cette surperformance de l’action qui explique son peu d’élan de ce matin. En d’autres termes, le marché avait déjà largement anticipé ce qui a été annoncé par le groupe de l’avenue du Port.

Barclays ("neutre"; 59,9 euros) abonde d’ailleurs en ce sens. "Les résultats de KBC montrent que les revenus nets d'intérêts, les commissions et les perspectives de coûts sont meilleurs que prévu, mais l'action est 'richement valorisée' et aucune surperformance à court terme n’est attendue."

On notera pourtant que depuis le début de l’année, le titre KBC reste encore en retrait par rapport à des concurrents comme BNP Paribas (+21%), ING (+44%) ou Société Générale (+62%).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés